/entertainment/tv
Navigation

Entrevue avec Sébastien Diaz: place à la finale de «Format familial»

Entrevue avec Sébastien Diaz: place à la finale de «Format familial»
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Le sympathique magazine «Format familial» prend fin avec 163 épisodes au compteur, ce mercredi, à Télé-Québec, mettant un terme à une aventure de huit saisons aussi longue qu’enrichissante pour ses animateurs, Bianca Gervais et Sébastien Diaz. 

Les deux complices ont eu leurs enfants pendant ce projet, qui a permis de présenter les histoires de gens de toutes les générations, sans tabous.

L’émission, dont le titre de travail était «Zone parents», a notamment parlé de transsexualité, d’enfants et de parents handicapés, de polyamour, de parents en prison, d’épuisement parental et, bien sûr, de familles recomposées, pour ne nommer que ces quelques thèmes.

Le dernier épisode, tourné dans la bonne humeur au début d’octobre dans la maison du couple, en Montérégie, propose beaucoup d’images d’archives ainsi que des «bloopers».

«On rit beaucoup de nous et on présente des images jamais vues», a dit Sébastien en entrevue avec l’Agence QMI.

Au fil des années, l’équipe a rencontré des centaines de familles. Pour le dernier tour de piste, la parole est donnée à des parents dont trois des quatre enfants sont atteints de rétinite pigmentaire, maladie faisant en sorte qu’ils vont progressivement perdre la vision, en tout ou en partie. Pour qu’ils aient la mémoire pleine de souvenirs et d’images, les parents veulent que leur progéniture voie le plus de choses possibles. C’est très touchant.

Entrevue avec Sébastien Diaz: place à la finale de «Format familial»
PHOTO COURTOISIE

Des «montées de lait»

En huit saisons, on a proposé 163 «montées de lait», un segment prisé par les fidèles de «Format familial». La plus populaire montée de lait, celle mettant en vedette Antoine Vézina, a cumulé rapidement plus de deux millions de visionnements. C’est pour cette raison que c’est à lui qu’on a fait appel pour l’ultime montée de lait.

Plusieurs projets

La famille étant un sujet inépuisable, le magazine aurait pu se poursuivre pendant plusieurs autres saisons, selon Sébastien, qui dit que la décision de débrancher «Format familial» a été prise d’un «commun accord» avec Télé-Québec.

Le couple a plusieurs autres idées à développer, en duo ou en solo. Bianca et Sébastien ont fondé la boîte Fait maison productions et on leur a également fait des tas de propositions d’émissions de cuisine, de réno et de déco.

«On aime ça provoquer, brasser les cartes; je l’ai fait plusieurs fois. On aurait pu faire plusieurs années, mais la vie est si courte», a-t-il dit, rappelant que le magazine est né dans l’urgence en 2013 lorsque Bianca était enceinte.

Ils voulaient alors se préparer à la venue de la cigogne et ont réalisé qu’il n’y avait pas de magazine pour les familles au petit écran. «C’est devenu une grosse session de psycho éducation, on a beaucoup jasé avec des parents avec qui on a tourné. C’est un gros filet social, une confrérie», a dit Sébastien, qui poursuit l’animation, du lundi au jeudi, à 16 h, du magazine «On va se le dire» sur ICI Télé.

Touche à tout, Sébastien a fait du «bricolage» – c’est son expression – en assurant notamment la réalisation-coordination et le montage de «Format familial», en plus de voir à la musique.

«Je suis très anxieux, je ne serais pas capable de faire une seule chose. Ça me calme d’être occupé», a-t-il expliqué.

Il est par ailleurs fier quand on lui dit qu’«on veut des segments punchés comme "Format familial". C’est une forme très fragmentée, avec du rythme, c’est un legs qu’on va laisser pour le format magazine».

La dernière de «Format familial» est diffusée ce mercredi, à 19 h 30, à Télé-Québec.

À voir aussi