/news/currentevents
Navigation

Les parents de Coralie Lessard rongés par l'inquiétude

Coup d'oeil sur cet article

L’adolescente portée disparue depuis samedi en fin de journée à Magog reste introuvable après trois jours de recherches.

• À lire aussi: Adolescente disparue: les opérations de recherches se poursuivent

«Les recherches du mardi 23 novembre n’auront malheureusement pas permis au personnel de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) et ses partenaires de localiser la jeune Coralie Lessard, ni même de trouver un seul indice», a déclaré la RPM, mardi en fin d’après-midi.

Après plus de trois journées de recherches intensives, la RPM suspend ses démarches pour la nuit et complétera le ratissage du secteur visé par l’enquête dès mercredi matin.

Quelques endroits ciblés seulement resteront à être vérifiés par le personnel de la RPM et de la Sûreté du Québec (SQ). Un technicien drone se déplacera également sur les lieux et s’ajoutera ainsi aux autres moyens techniques qui ont déjà été utilisés jusqu’à présent, tels que l’hélicoptère, les véhicules tout-terrain, le maître-chien et l’embarcation nautique.

Inquiétude

Plus de 72 heures sont passées depuis sa disparition et les parents sont de plus en plus rongés par l'inquiétude.

Sa mère, Annie Lessard, écarte toujours l'hypothèse de la fugue pour expliquer la disparition de sa fille de 15 ans, partie marcher sur la piste cyclable.

Son père, Stéphane Fortin, préfère penser qu'en raison de problèmes personnels, Coralie se cache quelque part et espère qu'elle donnera bientôt signe de vie.

Policiers, pompiers et membres bénévoles de Recherche et Sauvetage Sherbrooke/Haut Saint-François participent aux recherches depuis dimanche. Ils sont une soixantaine à avoir ratissé un large secteur boisé de 10 kilomètres carrés compris entre le camping Domaine du parc de l'Estrie à Omerville et le chemin de la Rivière et celui de Venise à Sherbrooke.

Coralie Lessard fait 1,6 mètre, pèse environ 45 kilos, a les cheveux longs et châtains blonds. Au moment de sa disparition, elle portait un pantalon et un chandail à capuchon noir sur lequel il y a l'inscription WLKN.

On demande aux chasseurs qui auraient une cache dans ce secteur et qui s'apprêtent à récupérer leurs caméras de surveillance de bien vouloir en vérifier le contenu au cas où l'adolescente y apparaîtrait.

Les gens qui détiendraient de l'information sont priés de communiquer avec la Régie de police Memphrémagog au 819 843-3334.