/news/education
Navigation

L'ouverture du Lab-École Saguenay reportée d'un an

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux élèves et parents de Saguenay qui attendent avec impatience l'ouverture du futur Lab-École, situé dans l'arrondissement de Chicoutimi, devront encore patienter.

L'arrivée des enfants et du personnel dans la nouvelle école n'aura finalement pas lieu comme prévu lors de la prochaine rentrée scolaire en 2022, mais plutôt en 2023.

Le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay a pris la décision de repousser d'une année l'ouverture du Lab-École.

«Pour toutes sortes de petites raisons. Il n'y a pas d'élément majeur qui nous amène à prendre cette décision-là, mais plutôt des choses qui sont portées à notre attention qui nous laissent sceptiques par rapport à la façon dont nos jeunes pourraient être accueillis en septembre prochain», a expliqué la directrice générale du Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay, Chantale Cyr.

Selon Mme Cyr, l'échéancier des travaux de construction est respecté, mais des problèmes d'approvisionnement pour certains équipements et mobiliers causent trop d'incertitude.

«Dans le cadre de la COVID-19, on vit ces difficultés-là. On nous dit que, pour certains types de mobilier, oui c'est correct. Pour d'autres, ça devrait [être correct]. Donc des "ça devrait", on a plus de difficulté à composer avec ça», a-t-elle indiqué.

«Ce qu'on veut, c'est que ça soit terminé à 100% avant d'accueillir cette clientèle-là.»

Le Lab-École accueillera près de 300 enfants. Tous les élèves de l'école Antoine-de-Saint-Exupéry de Chicoutimi y seront relocalisés ainsi qu'une partie de la clientèle de l'école l'Horizon.

«Je trouve que c'est bien parce que les enseignants vont avoir plus de temps pour pouvoir se préparer pour une plus belle rentrée en 2023. Ça ne sera pas de trop d'avoir une année de plus, on n'a jamais trop de temps», a affirmé une enseignante de l'école Antoine-de-Saint-Exupéry, Sabrina Martel.

Le syndicat de l'enseignement du Saguenay se réjouit aussi de la décision. «On préfère un report d'ouverture plutôt qu'une ouverture partielle avec une école qui ne serait pas tout aménagée, le matériel pas tout arrivé. C'est ce qu'il y avait de plus judicieux à prendre comme décision», a réagi la conseillère syndicale Julie Boucher.

Selon la direction du Centre de services scolaire, cette décision ne devrait pas avoir d'impact sur la facture.

La construction du Lab-École nécessite des investissements de 19 M$.