/sports/opinion/columnists
Navigation

Un pas à la fois pour le CH

GEN - PREDATORS Vds CANADIENS LNH
Photo Martin Alarie Samuel Montembeault s’ajuste au rythme de la LNH, lui qui a signé une victoire samedi contre les Predators de Nashville.

Coup d'oeil sur cet article

Honnêtement, je n’ai plus l’espoir de voir le Canadien participer aux séries éliminatoires, mais il reste encore 62 matchs au calendrier et il est possible de bâtir quelque chose. Il faut juste y aller un pas à la fois. 

Le Tricolore me rappelle notre saison 2000-2001. En novembre, nous avions signé une seule victoire en 13 parties. Mais après les Fêtes, les choses s’étaient replacées, on sentait que l’on construisait quelque chose. La campagne suivante, nous nous sommes qualifiés pour les séries et nous avons même éliminé les Bruins de Boston au premier tour. 

Je sais que ce n’est pas très encourageant pour l’instant, mais malgré quelques faux pas, dont l’affreuse défaite de 6 à 0 contre les Penguins de Pittsburgh, jeudi, le Canadien a récolté huit points à ses 10 derniers matchs (3-5-2). 

Bon, il n’y a pas de quoi s’énerver avec ça. Toutefois, c’est mieux que les quatre points à leurs 10 premiers duels (2-8-0) et, de façon générale, on voit plus de constance. Reste juste à espérer une première séquence de victoires et à retrouver un rythme de ,500 (au minimum) le plus rapidement possible.  

Le Canadien a encore la possibilité de se racheter et on voit des signes encourageants. Les six buts contre les Predators de Nashville ont fait du bien, Ryan Poehling s’affirme, Jake Allen sera de retour bientôt et le défenseur Joel Edmundson se rapproche d’un retour au jeu. Bon, ça fait longtemps qu’on l’attend, mais il va finir par réintégrer la formation. 

Une chose est certaine : la pression associée au titre de finaliste à la Coupe Stanley est disparue. Le Canadien n’est pas aussi bon que son parcours en séries le suggérait, néanmoins il n’est pas aussi mauvais que sa fiche actuelle indique. 

Belle sortie de Bergevin 

J’ai aimé les commentaires de Marc Bergevin en fin de semaine. Il est allé au bâton. Il a pris le blâme et il a défendu Dominique Ducharme et son allié de toujours, Trevor Timmins. Il a agi comme un leader et je ne doute pas qu’on lui ait proposé des transactions qu’un directeur général en état de panique aurait acceptées. 

La chose qui me dérange, c’est qu’on ne sait pas encore dans quelle direction on s’en va et selon les dires de Bergevin, lui et Geoff Molson ne se sont pas encore entendus sur un plan de match à moyen ou long terme.  

Même si c’était sa dernière année à Montréal, j’ai confiance que Bergevin accomplira sa tâche dans les meilleurs intérêts de l’équipe. Cependant, si Molson voit l’avenir sans Bergevin, il est temps d’agir en conséquence. 

Le rappel de Caufield 

Je comprends que les réserves sont minces à Laval, mais j’ai été déçu du rappel de Cole Caufield. J’aimerais qu’il poursuive son apprentissage avec le Rocket. Les meilleurs joueurs développés par le Canadien dans les dernières années sont passés par la Ligue américaine et je pense notamment à Brendan Gallagher, Max Pacioretty et P.K. Subban. 

Primeau à Laval 

Le retour en santé de Jake Allen est rassurant. Cayden Primeau pourra jouer plus souvent à Laval et ainsi progresser. 

Même s’il manque parfois de constance, Allen est le seul gardien d’expérience à Montréal à part Carey Price, qui ne sera pas de retour de sitôt, semble-t-il. 

Samuel Montembeault s’est ajusté au rythme de la LNH et il pourra alléger la charge de travail d’Allen.  

-Propos recueillis par Gilles Moffet

Entrefilets

Montembeault me succède

J’ai été étonné de réaliser que ma victoire du 28 janvier 2006 contre les Maple Leafs de Toronto était la dernière d’un gardien québécois dans l’uniforme du Canadien. Heureusement, Samuel Montembeault vient de corriger cette situation, qui est tout à fait incroyable. Dire qu’en 1995-1996, Patrick Roy, Jocelyn Thibault, Patrick Labrecque et moi-même, nous avions défendu le filet du Tricolore.

Le comité de relance du hockey québécois

Après la nomination de Jocelyn Thibault au poste de directeur général de Hockey Québec, le premier ministre François Legault a annoncé la formation d’un comité présidé par Marc Denis qui se penchera sur le développement de ce sport au Québec. C’est une bonne nouvelle d’autant plus que M. Legault se dit prêt à investir dans notre hockey. Il y a des correctifs à apporter et toutes les instances concernées devront travailler main dans la main. Ça va toutefois prendre des années avant de connaître les résultats.

Le bon vieux Nassau Coliseum

Maintenant que les Islanders de New York ont un nouveau domicile, je vais m’ennuyer du bon vieux Nassau Coliseum, qui me rappelle de bons souvenirs. Quand j’étais enfant, les Islanders dominaient la LNH. De plus, c’est dans cet amphithéâtre que j’ai marqué mon but, le 2 janvier 2001. En passant, j’espère que Mike Bossy se porte bien malgré la maladie.

Bravo à Stéphane Richer

Je tiens à féliciter Stéphane Richer pour la Médaille de la Fondation Douglas Utting, en l’honneur de son travail et de son engagement en santé mentale. On réalise à quel point ce sujet est important. J’ai joué avec Stéphane lors de son deuxième séjour avec le Canadien et il m’avait pris sous son aile. J’ai vraiment apprécié son soutien.