/news/transports
Navigation

Chemin de fer: les Innus de Mashteuiatsh demandent réparation

Coup d'oeil sur cet article

Les Innus de Mashteuiatsh, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, retourneront devant les Tribunaux pour exiger une réparation quant à la construction d’un chemin de fer son territoire, il y a plus d'un siècle.

En 2012, Ottawa, qui a reconnu que la construction du chemin de fer avait été faite en s'appropriant illégalement une partie du territoire, a proposé une somme de 50 000 $ en compensation.

L’offre a été rejetée rapidement par la communauté de Mashteuiatsh, qui a rapporté le dossier devant le Tribunal des revendications particulières pour obtenir une compensation plus appropriée, 111 ans après la construction de la voie ferrée.

En 1910, le chemin de fer est apparu en plein coeur de ce qui était à l’époque la réserve de Pointe-Bleue. Des familles ont été expropriées, sans consultation, a fait savoir le chef actuel, Gilbert Dominique.

Pour étoffer cette nouvelle demande de réparation, trois séances sont prévues dans les prochains jours, notamment pour entendre les membres de la communauté. La cause sur la compensation sera quant à elle entendue devant le tribunal au cours des prochains mois.

Le chemin de fer, considéré comme un territoire hors réserve, servait aux membres de la communauté qui voulait consommer de l'alcool. Pointe-Bleue interdisait la consommation sur son territoire.

Des citoyens enivrés ont été victimes du train, notamment parce que certains s’endormaient sur la voie, a expliqué le chef Dominique.