/entertainment/music
Navigation

De retour sur scène: la magie des Fêtes de Damien Robitaille

ENT-Spectacle de Damien Robitaille et 9e Vague à Montréal
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Damien Robitaille

Coup d'oeil sur cet article

Deux ans après avoir dévoilé son album de chansons originales Bientôt ce sera Noël, l’homme-orchestre, bourreau de travail et phénomène viral Damien Robitaille a foulé les planches du Théâtre St-Denis pour répandre la magie du temps des fêtes.

Le musicien de 40 ans, qui a su s’adapter à la pandémie mieux que tout autre artiste québécois avec ses populaires vidéos quotidiennes de reprises de chansons, renouait avec une salle de la métropole pour la première fois depuis le mois d’avril 2017.

« Bienvenue à mon party de Noël », a-t-il lancé d’entrée de jeu, seul à son piano. Invitant le public à l’accompagner, il a ensuite enchaîné avec dérision certains classiques de Noël comme Mon beau sapin et Le petit renne au nez rouge.

  • Écoutez l'entrevue de Sophie Durocher avec Damien Robitaille sur QUB radio :

Ambiance

Robitaille est parvenu à enflammer la salle presque comble du Théâtre St-Denis en créant sur scène, une étape à la fois, une version de Noël d’un de ses plus grands succès, Mot de passe

Arborant comme à l’habitude un veston excentrique et sa joie de vivre contagieuse, le lauréat du Félix de l’Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le web au gala de l’ADISQ en 2021 n’a toutefois pas pu compter sur une mise en scène qui correspondait au contenu de son spectacle. Seules quatre pyramides blanches illuminées, interprétations modernes de sapins, servaient de décorations de Noël. 

L’artiste portait le spectacle au bout de ses bras – ou devrait-on dire, au bout de son charisme inéluctable – grâce à son ton ricaneur et ses boutades. 

« J’ai dit aux médias que j’ai fait un album de Noël parce que j’aime Noël... c’est pas vrai, j’aime juste le cash », a-t-il clamé sous les applaudissements et les éclats de rire.

Il n’est donc pas étonnant que son pot-pourri de grands succès internationaux, incluant Hey Jude des Beatles et Africa de Toto ait le plus impressionné le public.


♦ Damien Robitaille présentera 25 autres concerts d’ici la mi-juin, dont le 11 décembre, pour un concert en collaboration avec l’Orchestre symphonique de Québec.