/news/society
Navigation

Guignolée des médias: des besoins criants à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les besoins à combler avec la Guignolée des médias, qui aura lieu du 29 novembre au 31 décembre 2021, sont nombreux cette année puisque de plus en plus de personnes dépendent de l’aide alimentaire pour se nourrir.

• À lire aussi: Dons de viande pour les banques alimentaires

• À lire aussi: Moisson Montréal espère le mieux et se prépare au pire

Selon Élaine Côté, directrice générale de Moisson Québec, les organismes qui offrent de l’aide alimentaire sont sursollicités depuis le début de la pandémie. 

« On sent qu’il y a une fatigue qui s’installe alors que les besoins restent énormes. On ajoute le fait qu’on reçoit de moins en moins de denrées. C’est l’essoufflement généralisé incluant les difficultés d’approvisionnement », a-t-elle affirmé. 

56 000 personnes

Avant la pandémie, Moisson Québec venait en aide à 35 000 personnes par mois. Lorsque la pandémie nous a frappés, ce nombre est monté à 70 000 personnes. 

« Il s’est vécu des choses vraiment difficiles dans les familles », a ajouté Mme Côté. 

Avec l’aide gouvernementale, il y a eu une diminution, mais il n’en demeure pas moins que 56 000 personnes dépendent toujours des banques alimentaires pour se nourrir dans la région de Québec.

« L’approvisionnement en denrées est difficile pour nous, mais il est aussi difficile pour les entreprises qui œuvrent dans le milieu. On fait face à des enjeux qui touchent toute la chaîne d’approvisionnement, sans compter le prix des denrées qui augmente de manière significative. »

Pour pallier la hausse des demandes d’aide, Moisson Québec a dû débourser beaucoup plus d’argent l’an dernier pour acheter de la nourriture. 

« Normalement, on achète autour de 200 000 $ de nourriture parce que tout le reste nous est donné. L’an dernier, on a dû acheter pour 1,7 M$ de denrées pour répondre à la demande. »

Fait à souligner, au moins 30 % des personnes qui ont recours à l’aide alimentaire chaque mois ont un revenu qui découle d’un emploi.

Façons de donner

Cette année encore, les bénévoles ne seront pas aux coins des rues comme le veut la tradition. La grande journée de solidarité aura lieu le 2 décembre, mais de manière virtuelle. 

Il existe trois façons de donner : en ligne sur le site de Moisson Québec ou de la Guignolée, dans les marchés Provigo ou Maxi ou dans les pharmacies Jean-Coutu pour les dons en argent ou les dons en denrées non périssables et, finalement, par texto en écrivant NOEL au 20222. 

À VOIR AUSSI