/opinion/columnists
Navigation

CHSLD: pas de réponse claire du gouvernement

GEN-COVID-19
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

En réaction au rapport final de la protectrice du citoyen sur la première vague meurtrière de la pandémie dans les CHSLD, le gouvernement Legault peine encore à offrir une réponse claire à la question principale. Que s’est-il vraiment passé pour que les CHSLD aient été oubliés en amont de la crise ?

À l’opposé, la réponse de la protectrice du citoyen, Marie Rinfret, est limpide et documentée. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a bel et bien préparé les hôpitaux, mais pas les CHSLD. Même s’ils étaient connus depuis longtemps comme des milieux « naturels » d’éclosions de toutes sortes.

Hier, l’ex-ministre de la Santé Danielle McCann – dont personne ne doute qu’elle soit ressortie de cette tragédie fortement ébranlée – est venue répéter que dès janvier 2020, le MSSS avait demandé aux PDG des CIUSSS de préparer les CHSLD en cas de pandémie.

Mme Rinfret n’en a cependant trouvé aucune trace. Mme McCann a donc produit une lettre. Datée du 28 janvier 2020, elle est signée par le directeur général adjoint à la sécurité civile du MSSS. Or, on n’y trouve rien sur les CHSLD.

Pour une commission d’enquête

La lettre est plutôt truffée d’un jargon technocratique hallucinant et imprécis à souhait. Les suites horribles prouvent d’ailleurs qu’elle n’aura rien changé au cours des choses : les CHSLD seront laissés à eux-mêmes jusqu’à la fin mars 2020.

La ministre a d’ailleurs reconnu que les autorités avaient jugé les hôpitaux comme hautement prioritaires. La question demeure donc entière : pourquoi ne pas avoir préparé les hôpitaux ET les CHSLD ?

Il est vrai que le gouvernement Legault, comme d’autres, construisait l’avion de la pandémie pendant qu’il volait et qu’en plus, il avait hérité de CHSLD scandaleusement négligés par ses prédécesseurs.

Cela aurait dû justement valoir au MSSS de les préparer d’autant mieux à affronter un coronavirus féroce. En lieu et place, devant l’avion, les résidents des CHSLD ont été oubliés sur le tarmac.

Si un gouvernement a déjà pu tenir une commission d’enquête sur l’effondrement d’un viaduc, sûrement que les milliers de Québécois, happés par la COVID-19 dans des conditions révoltantes, le commandent bien plus encore.