/sports/hockey
Navigation

Les Islanders sont encore pires que le CH

Les Islanders sont encore pires que le CH
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme le Canadien de Montréal, les Islanders de New York n’ont probablement pas le cœur à la fête pour l’Action de grâce américaine, eux qui viennent de subir sept défaites consécutives. 

• À lire aussi: Une autre dégelée pour le CH

• À lire aussi: «On n’est pas la même équipe» -Jake Evans

La campagne est difficile pour ceux qui ont pourtant atteint les finales d’association des séries de la Coupe Stanley lors des deux dernières saisons, s’inclinant à chaque fois devant les éventuels champions, le Lightning de Tampa Bay. 

Or, les Islanders ont un autre point en commun avec le CH : ils ne sont pas épargnés par les blessures. Cinq de leurs six meilleurs défenseurs se retrouvent d’ailleurs sur la touche, soit Zdeno Chara, Andy Greene et Adam Pelech, qui suivent le protocole relié à la COVID-19, de même que Noah Dobson et Ryan Pulock, blessés au bas du corps. Les attaquants Josh Bailey, Anders Lee et Brock Nelson sont également absents.

«Ça ne dérange pas la formation que nous avons, nous sommes dans la Ligue nationale de hockey, a tranché l’entraîneur-chef Barry Trotz, cité sur le site web du circuit, après la défaite de 4 à 1 subie mercredi soir face aux Rangers de New York. Les seules choses que nous pouvons contrôler présentement sont notre éthique de travail, le respect du système de jeu, notre engagement et notre attitude.»

«Les gars travaillent»

Non seulement les Islanders ont perdu leurs sept derniers matchs, mais ils se sont inclinés par une différence d’au moins trois buts dans chacune de ces parties. Ils ont par ailleurs été limités à sept buts en autant de rencontres.

«C’est difficile, a convenu l’attaquant des Islanders Casey Cizikas. Nous travaillons. C’est ça, l’affaire. Nous travaillons fort, nous essayons de nous placer en bonne position, mais rien ne fonctionne pour nous. Je crois que c’est la chose la plus frustrante, les gars travaillent, les gars essaient.»

«Notre éthique de travail est bonne, a corroboré Trotz. Nous n’obtenons tout simplement pas ce bond favorable quand nous en avons besoin, mais nous bataillons.»

Les Islanders tenteront de mettre fin à leur séquence, vendredi soir, en recevant les Penguins de Pittsburgh. Ce match sera d’ailleurs présenté sur les ondes du réseau TVA Sports.

Avec une fiche de 5-9-2, les Islanders occupent le dernier rang de la section Métropolitaine. Ils ont par ailleurs le même nombre de points que le Canadien au classement, ayant disputé cinq matchs de moins. Seuls les Sénateurs d’Ottawa (4-12-1) se retrouvent derrière eux dans l’Association de l’Est.

À voir aussi