/misc
Navigation

Les oeuvres de charité ne doivent pas disparaître

Les oeuvres de charité ne doivent pas disparaître

Coup d'oeil sur cet article

Comme vous le savez, la pandémie a frappé de plein fouet les entreprises du Québec. Certaines entreprises ont disparu, d’autres se sont réinventées pour mieux prospérer. Dans le monde des affaires, c’est généralement la « loi du plus fort » qui s’applique. Une entreprise qui ne génère plus aucun profit n’aura plus de raison d’être. Cependant, pour les entreprises sans but lucratif, ça ne fonctionne comme cela. Ces entreprises sont là pour aider les plus démunis sans faire de profits et lorsqu’elles disparaissent ou manquent de ressources, c’est toute notre société qui est mise à mal.

On peut penser, par exemple, à des organismes comme le Camp Kéno, le Carrefour des enfants de Saint-Malo, La Dauphine, Les Grands Frères et Grandes Sœurs de Québec, la Maison Richelieu Hébergement Jeunesse et Laura Lémerveil.

Ces organismes sont tous essentiels et aident grandement notre jeunesse. Quoi de plus noble que d’aider la jeunesse à bien grandir? C’est la base d’une société en santé. Ces organismes donnent un bon coup de main aux jeunes qui en ont besoin et qui deviendront, sous peu, de bons actifs pour notre société. Devrions-nous les laisser tomber parce que notre monde a été chamboulé? Certainement pas! Ils ont besoin de nous encore plus que jamais en ces temps incertains où l’angoisse et les problèmes de santé mentale sont grandissants chez les jeunes.

La pandémie a frappé fort et ces organisations sans but lucratif ont été impactées de plein fouet puisqu’elles ne peuvent fonctionner, ni aider nos jeunes, sans nos dons et sans l’aide que fournisse des organisations comme le Club Lions Sillery/Ste-Foy/Québec en organisant des évènements bénéfices. 

Le Club Lions Sillery/Ste-Foy/Québec, qui organisait à chaque année le plus gros cocktail d’affaires, le « Coquetélions » dans la région de Québec, afin d’aider et soutenir différents organismes qui font la différence dans notre société, doit maintenant se réinventer depuis la pandémie et le « Coquetélions » doit encore malheureusement faire une pause cette année, ce qui est grandement dommageable pour tous ces organismes communautaires et, plus précisément, pour tous ces jeunes.

Par contre, si les gros événements peuvent attendre, l’aide doit absolument continuer pour soutenir les œuvres de charité. C’est pourquoi l’équipe du Club Lions Sillery/Ste-Foy/Québec s’est adaptée, en cette année particulière, pour continuer à aider ces organismes en organisant une levée de fonds importante pour remplacer le « Coquetélions ». 

La campagne « Faites de votre don un rêve! »

« C’est dans l’adversité qu’on connait quelqu’un ». Il est maintenant temps de démontrer, encore une fois, comment les Québécois sont capables de se mobiliser pour aider nos jeunes. En effet, vous pouvez faire une différence dans la vie de plusieurs jeunes en faisant un don à la campagne « Faites de votre don un rêve! » directement sur le site : www.coquetelions.com.