/sports/hockey
Navigation

Québecor toujours intéressé par le retour des Nordiques

L’entreprise de Pierre Karl Péladeau suit les démarches du gouvernement de près

Guy Lafleur (#10) dans l'uniforme des Nordiques de Qu�bec
mars 1
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Acteur de premier plan dans le retour des Nordiques, le groupe Québecor se dit toujours intéressé à investir dans une équipe et applaudit les démarches faites par Québec pour stimuler l’intérêt de la LNH. 

• À lire aussi: «Québec est un marché fabuleux»: l'ex-proprio des Hurricanes prêt à investir dans les Nordiques

• À lire aussi: Le ministre des Nordiques au travail depuis l’été

Dans une déclaration transmise au Journal, Québecor, qui détient le contrat de gestion du Centre Vidéotron à Québec, assure que le dossier est encore actif. 

« Nous tenons à réitérer que Québecor a été le premier à s’engager pour le retour des Nordiques. Nous sommes toujours intéressés à leur retour à Québec et à investir dans une franchise de la LNH », a indiqué le groupe. 

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

L’entreprise assure que « la population de Québec mérite cette équipe » et avec l’amphithéâtre, « nous serons prêts à les accueillir ».

Lors des derniers jours, le premier ministre François Legault s’est ouvertement interrogé sur l’intérêt de l’homme d’affaires Pierre Karl Péladeau pour le retour des Nordiques. 

« Il faut voir si M. Péladeau est toujours intéressé à débourser 700 millions et plus pour une équipe de hockey. Sinon, il faut voir comment on gère ça avec la Ville de Québec pour avoir l’amphithéâtre », s’était demandé M. Legault. 

Au courant des démarches

Or, Québecor affirme suivre le dossier de près et a été mis au courant des dernières démarches effectuées par le gouvernement caquiste. Selon nos informations, la sortie de M. Legault n’était donc pas une surprise. 

« Québecor était au courant des démarches du gouvernement du Québec auprès du commissaire Bettman », assure l’entreprise.  

Questionné au printemps dernier par Le Journal, M. Péladeau avait réitéré son intérêt à faire venir une équipe dans le marché de la capitale nationale. 

« Le marché de Québec, avec Québecor comme promoteur, est probablement l’ensemble qui est le plus susceptible d’assurer la réussite d’une équipe de hockey professionnelle de la LNH à Québec », avait-il affirmé. 

Mais du même coup, M. Péladeau avait constaté qu’il y avait une forme de réticence de la LNH à réimplanter une équipe à Québec. 

Un ministre des Nordiques

Québec a aussi nommé le ministre des Finances, Eric Girard, qui devient responsable du dossier des Nordiques. 

M. Girard s’est par ailleurs dit ouvert à une participation financière de l’État pour soutenir le retour d’une équipe. Son collègue à l’Économie, Pierre Fitzgibbon, semble, lui, moins ouvert à injecter de l’argent public.

Malgré tout, selon plusieurs analystes, l’intérêt de la LNH demeure « anémique » envers Québec qui a vu au fil du temps d’autres marchés la surpasser comme Las Vegas ou Seattle. 

Le premier ministre Legault a toutefois montré son optimisme lors des derniers jours. « Si Ottawa et Winnipeg sont capables d’avoir une équipe, on devrait être capable d’en avoir une à Québec », avait-il dit en conférence de presse. 

À voir aussi