/news/politics
Navigation

Le Parti libéral du Québec «accoté au pied du mur»

Coup d'oeil sur cet article

Le discours que prononcera la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, sera important non seulement pour sa carrière, mais aussi pour l’avenir du parti. 

• À lire aussi: Fin de semaine cruciale pour la cheffe Dominique Anglade

«Même les scénarios les plus optimistes sont pessimistes en ce moment. Ils sont vraiment accotés au pied du mur», lance Marc-André Leclerc à La Joute

Pour lui, l’identité du Parti libéral, de plus en plus comparé à Québec solidaire, doit être précisée par Mme Anglade, qui «va devoir frapper un grand coup ce soir».

«C’est une Mme Anglade, avec le départ de M. Barrette, le dossier de Mme Montpetit, qui doit faire le discours de sa vie», ajoute-t-il.

Le jouteur Luc Lavoie, pour sa part, n’est pas prêt à sonner le glas du Parti libéral du Québec. 

«On fait fi du fait que ce parti-là a plus de 150 ans d’enracinement dans l’histoire du Québec, ce qui n’est pas le cas des autres. Il y a du pour, il y a du contre, mais tu n’effaces pas ça de la carte comme ça», soutient-il. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.