/news/politics
Navigation

Saint-Augustin-de-Desmaures: vers une baisse de 8% des taxes municipales

Sylvain Juneau, Maire de Saint-Augustin
Photo d'archives Sylvain Juneau, Maire de Saint-Augustin

Coup d'oeil sur cet article

Dans le budget 2022 qu’il déposera ce 14 décembre, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, proposera une baisse de 8 % des taxes résidentielles et commerciales.

• À lire aussi: Les maires de Québec et Lévis se parleront régulièrement

Durant la récente campagne électorale, M. Juneau s’était engagé à un gel des taxes pour les cinq prochains exercices budgétaires. 

Le maire sortant avait également promis d’éliminer une surtaxe de 4 % consacrée à la dette. Outre cette baisse, le récent jugement de la Cour d’appel dans le dossier d’agglomération a apporté d’autres bonnes nouvelles aux Augustinois. 

La Ville sait d’ores et déjà que sa quote-part baissera de 2,5 millions $ en 2022. « Dans l’éventualité plus que probable où les discussions (avec la Ville de Québec) aboutiraient, le compte de taxes des Augustinois pourra être ajusté à la baisse d’un autre 4 % pour tenir compte de cette facture de quote-part révisée », a écrit M. Juneau, vendredi, à ses concitoyens.

Selon lui, « cet ajustement à la baisse de 8 % du compte de taxes 2022 serait suivi pour les années subséquentes d’un gel, et ce, sans compromettre le plan de remboursement de la dette ni les dépenses en immobilisation ».

Même s’il n’a pas de parti politique et que la grande majorité des membres du conseil municipal de Saint-Augustin sont indépendants, M. Juneau s’est dit convaincu de voir le budget 2022 adopté. 

Une dette à baisser

Dans sa lettre aux citoyens, M. Juneau rappelle que la Ville croulait récemment sous une « dette astronomique [qui] a été rabattue de plusieurs dizaines de millions de dollars tout en maintenant des investissements importants dans nos infrastructures ». 

Au cours de son mandat, il espère faire passer la dette de 63 millions $ sous la barre des 35 millions $. Vendredi, il a dit maintenir sa promesse de geler les taxes au cours des prochaines années.

« Les choses s’améliorent grandement et les résultats sont là pour le démontrer. Cela dit, il importe de ne rien relâcher. Notre niveau d’endettement est encore trop élevé. Il importe de continuer à rembourser tout ce que nous pouvons », a-t-il écrit. 

D’autre part, le maire Juneau a ajouté que la Municipalité ne profitera pas de la mise à jour du rôle triennal d’évaluation, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022, pour faire entrer plus d’argent dans ses coffres. 

À VOIR AUSSI...