/news/society
Navigation

Des aînés forcés de choisir entre leur loyer ou leurs médicaments?

Coup d'oeil sur cet article

Médicaments, loyer, nourriture; si rien n’est fait pour les aider financièrement, certains aînés pourraient avoir à choisir parmi des éléments essentiels pour leur sécurité, déplore la Fédération de l'Âge d'Or du Québec (FADOQ).

• À lire aussi: Des revenus insuffisants pour les personnes âgées

«Le loyer absorbe, dans bien des cas, une énorme portion de leur budget et on ne voudrait pas qu’ils en viennent à choisir entre payer leur loyer à la fin du mois ou payer leurs médicaments», mentionne Gisèle Tassé-Goodman, présidente du Réseau FADOQ.

La FADOQ appelle le gouvernement à faire davantage pour aider les aînés qui sont dans une position vulnérable durant cette période d’inflation.

Malgré l’annonce de la bonification d’environ 200$ de l’aide financière pour les personnes âgées de 70 ans et plus, la FADOQ souhaite une autre augmentation du crédit d’impôt très bientôt.

«À long terme, les aînés auront besoin d‘une aide beaucoup plus importante pour faire face à la hausse constante du coût de la vie. C’est la raison pourquoi le réseau FADOQ commande une autre hausse de crédit d’impôt pour les aînés pour le soutien aux aînés au prochain budget», explique Mme Tassé-Goodman.

Regarder l’entrevue complète de la présidente de la FADOQ dans la vidéo ci-dessus.

À VOIR AUSSI: 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.