/misc
Navigation

Legault sauvé par la cloche

coronavirus Legault Arruda
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La relance économique post-pandémie exceptionnelle du Québec et les cadeaux assortis annoncés par l’argentier Eric Girard ont sauvé la semaine de François Legault, qui avait des allures de supplice de la goutte sur la gestion de crise dans les CHSLD. Toutefois, ce tragique épisode lui reviendra à nouveau au visage dans les prochains mois.

• À lire aussi: Les bulletins de la semaine à l'Assemblée nationale

Les Québécois ont été plutôt indulgents avec le gouvernement Legault lors de la première vague. Rarement dans l’histoire du Québec un gouvernement n’avait été autant confronté à des prises de décisions pouvant faire la différence entre la vie et la mort. 

Plusieurs ont conclu à une certaine fatalité, sachant que les CHSLD n’étaient pas nantis pour faire face à un virus meurtrier. Il y avait aussi un esprit de corps devant la menace qui nous défiait collectivement et individuellement. 

Maintenant que le pire de la crise est derrière nous, mais que les blessures liées à la perte d’êtres chers dans des circonstances inhumaines demeurent, le jugement de la population peut être différent.

Avec le recul, il est très choquant de lire la conclusion de la protectrice du citoyen, voulant « qu’aucune action concrète et spécifique de préparation des CHSLD sur le terrain n’a été faite avant la mi-mars 2020 ».

Pourquoi ni le Dr Horacio Arruda ni le gouvernement n’ont réalisé que ces établissements vétustes et exigus, en manque chronique de main-d’œuvre, seraient une proie facile pour le coronavirus ? Ça laisse plus que songeur. 

Dur moment en chambre

L’opposition le sait et en a profité pour se déchaîner. La retenue du début de pandémie n’existe plus, surtout à 10 mois de l’élection.

François Legault a d’abord mal réagi. Il peinait à retenir sa colère devant Dominique Anglade et sa réplique sur le « pelletage de nuage » à l’endroit de Gabriel Nadeau-Dubois avait quelque chose de très décalé.

La ministre Danielle McCann a brandi une lettre démontrant que, oui, les responsables de sécurité civile des établissements avaient été alertés en janvier. Personnellement, je ne pourrais conclure qu’elle a menti en disant que le signal avait été envoyé aux dirigeants.

Mais visiblement, il n’y a rien eu ensuite. C’est pour ça que la protectrice du citoyen conclut que rien n’a été fait avant le printemps. C’est aussi pour ça que Danielle McCann a été dégommée de la Santé par François Legault, qui avait constaté son manque de poigne pour faire appliquer des directives à travers l’immense réseau bureaucratisé. 

Et la ministre Blais

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, devait témoigner devant la coroner Géhane Kamel, mais elle est absente pour des raisons de santé. On sait qu’elle a affirmé en septembre 2020 qu’elle n’avait pas véritablement de pouvoir.

Pourtant, après son assermentation en octobre 2018, à l’animateur de RDI qui demandait si elle croyait qu’elle aurait davantage de moyens d’agir que lorsqu’elle était avec les libéraux, elle avait répondu ceci :

« Étant donné que le premier ministre me confie des responsabilités supplémentaires, je vais travailler de concert, vous savez on a un trio santé avec Danielle McCann, la ministre de la Santé, et Lionel Carmant, ministre délégué. Et je vais travailler avec eux parce que les CHSLD relèvent du ministère de la Santé, ce que je n’avais pas auparavant. »

Après s’être retrouvé dans les câbles, François Legault a dû savourer l’énoncé économique de son ministre des Finances jeudi après-midi. L’annonce des chèques qui seront envoyés à 3,3 millions de Québécois pour compenser l’inflation a assurément allégé l’atmosphère pour son gouvernement.

Mais il doit s’attendre à passer d’autres mauvais quarts d’heure. Dans les prochains mois, il devra essuyer le rapport spécial de la Commissaire à la Santé et la conclusion de l’enquête de la coroner Kamel.

Chaque fois, de douloureux souvenirs seront ravivés. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.