/sports/hockey/canadiens
Navigation

Prochain DG du Canadien: Patrick Roy «aime travailler en équipe»

Le célèbre numéro 33 assure qu’il serait en mesure de collaborer avec Jeff Gorton

SPO-Avalanche Colorado
Photo d’archives, Martin Chevalier L’histoire entre Patrick Roy et l’Avalanche ne s’est pas bien terminée, juste avant le début du camp d’entraînement en 2016.

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Roy a rencontré Jeff Gorton une seule fois, à l’époque où il dirigeait l’Avalanche du Colorado, et le nouveau vice-président des opérations hockey du Canadien lui avait fait bonne impression. Le Québécois assure qu’il n’aurait aucun problème à travailler avec lui.

• À lire aussi: Prochain DG du Canadien: Patrick Roy intéressé

• À lire aussi: Prochain DG du Canadien: les parieurs misent sur Patrick Roy

• À lire aussi: Canadien: Jeff Gorton sera le patron

Leur seule rencontre s’était faite par l’intermédiaire d’Alain Vigneault. Les Rangers de New York étaient de passage à Denver et l’entraîneur-chef des « Blueshirts » à l’époque avait présenté Gorton à Roy.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Ça me semble une personne passionnée par le hockey, c’est sûr », mentionne l’ancien numéro 33.

Depuis quelques jours, plusieurs ont remis en question la candidature de Roy, prétextant qu’il ne serait pas capable d’accepter de travailler avec un vice-président aux opérations hockey.

« J’ai toujours été un gars qui aime travailler en équipe et qui est prêt à apprendre, écouter et développer sur le processus à être mis en place avec l’équipe, s’est-il défendu, mardi. Ça fait 14 ans que je travaille avec Jacques Tanguay et je n’ai jamais eu de problèmes. On a un personnel incroyable avec les Remparts [de Québec] et je n’ai jamais eu de problèmes avec eux non plus. »

SOUVENIRS DU COLORADO

Les inquiétudes de certains observateurs viennent surtout du fait que Roy a travaillé dans une structure similaire avec l’Avalanche. Lors de son embauche en 2014, le club avait offert le titre de vice-président aux opérations hockey à Roy, en plus de celui d’entraîneur-chef. On lui promettait alors un droit de regard sur les décisions hockey, pendant que Joe Sakic occupait les rôles de directeur général et vice-président exécutif aux opérations hockey.

Finalement, après trois saisons derrière le banc de l’Avalanche, Roy avait pris la décision de quitter l’organisation, notamment parce qu’il n’avait pas l’impression d’avoir un réel pouvoir sur les décisions hockey.

Malgré tout, l’ex-gardien a assuré mardi que la relation avec son vice-président exécutif s’était bien passée.

« J’étais entraîneur-chef. Même si j’avais voulu signer des contrats, faire du dépistage, m’occuper du club-ferme ou aller voir des joueurs pour des transactions, je n’avais pas le temps de faire ça. J’en avais en masse avec mon travail d’entraîneur-chef. »

Ce qu’on peut comprendre, c’est que Roy aimerait devenir directeur général du Canadien tant et aussi longtemps qu’on lui garantirait qu’il a les coudées franches. 

L’ÉQUIPE DE MOLSON

À ce sujet, il refuse de spéculer sur l’importance du rôle qu’aura le successeur de Marc Bergevin, maintenant que Jeff Gorton a été embauché.

« Je ne fais pas de lecture de la situation parce qu’il n’y a pas de lecture à faire. Tant que la personne n’a pas rencontré Jeff Gorton, on ne sait pas c’est quoi exactement le rôle [du prochain directeur général]. J’ai été vice-président hockey avec l’Avalanche, et je dois dire qu’à la fin, c’est Joe [Sakic] qui menait et prenait les décisions finales. 

« Je pense que le grand boss avec le Canadien, c’est encore Geoff Molson. C’est lui qui tire les ficelles et c’est son équipe. Il a peut-être délaissé certaines tâches et maintenant, il y aura deux personnes qui vont prendre les décisions. »

L’organigramme de l’Avalanche du Colorado en 2013-2014   

  • Stan Kroenke : Propriétaire    
  • Josh Kroenke : Président   
  • Joe Sakic : Vice-président exécutif aux opérations hockey et directeur général   
  • Patrick Roy : Vice-président aux opérations hockey et entraîneur-chef   
  • Craig Billington : Directeur général adjoint   
  • Pierre Lacroix : Consultant senior     

À voir aussi