/sports/hockey/canadiens
Navigation

Nouvelle ère chez le Canadien: vers une reconstruction totale

Jeff Gorton en 2016, alors qu'il était de directeur général des Rangers de New York.
Photo d'archives, AFP Jeff Gorton en 2016, alors qu'il était de directeur général des Rangers de New York.

Coup d'oeil sur cet article

Le ménage effectué dans les bureaux du Canadien de Montréal et l’embauche de Jeff Gorton à titre de vice-président des opérations hockey – un poste qui n’existait pas au sein de l’organisation – mènent vers une seule chose: une reconstruction complète. 

• À lire aussi: Canadien: Jeff Gorton sera le patron

• À lire aussi: Prochain DG du Canadien: «Patrick Roy est le francophone le plus qualifié»

• À lire aussi: Prochain DG du Canadien: «Qu’ont-ils à perdre à m’essayer?» — Patrick Roy

C’est ce qu’estiment Louis Jean et Alexandre Picard dans le plus récent épisode du balado Temps d’arrêt, présenté sur les ondes de QUB radio, qui ont commenté le travail des derniers jours du propriétaire Geoff Molson.  

Les deux experts hockey ont salué l’embauche de Gorton, un homme d’expérience qui n’hésite pas à conclure des transactions. Il devrait jouer le rôle d’auxiliaire entre le futur directeur général et Molson, qui avait dit lundi en conférence de presse qu’il préférait deux têtes plutôt qu’une.

«Si on amène un candidat qui est vert et qui a peu d’expérience, je m’attends à ce que Jeff Gorton, au moins pour les deux ou trois prochaines années, le forme, et que ça soit lui qui prenne les décisions, a expliqué Picard. Il ne faut pas oublier, c’est une ligue de contacts. Jeff Gorton est en poste depuis longtemps, il connaît tous les autres DG à travers la Ligue nationale de hockey.»

Selon Jean et Picard, Martin Madden fils, Daniel Brière et Mathieu Darche partent avec une longueur d’avance pour devenir le prochain DG.

Changement     

Une modification à la structure de l’état-major du CH ne lui ferait pas de mal. L’arrivée d’une nouvelle vision et, qui sait, d’une femme au sein de l’organisation pourrait changer la donne. L’arrivée d’un vice-président n’est que la première pierre d’une base plus solide que Molson tentera de bâtir.

«Probablement que Geoff y pensait avant les séries l’an dernier, et ça s’est confirmé pour lui: ça prend un changement de direction, un changement de cap. Je pense que si le Canadien se fait sortir en première ronde face aux Maple Leafs, on avait un nouveau directeur général, un nouveau coach qui s’amenaient», a mentionné Louis Jean.

Une chose est sûre, le Canadien devra faire belle figure dans la prochaine année, avec les meilleurs espoirs de la Ligue nationale qui seront de passage à Montréal pour le repêchage. Les successeurs de Marc Bergevin et de l’expert du recrutement Trevor Timmins devraient alors être connus.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.