/news/coronavirus
Navigation

Forte hausse des cas: Dubé refuse de soutenir les rassemblements de 20 personnes à Noël

Le ministre est préoccupé par la tendance à la hausse des cas et des hospitalisations

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé Christian Dubé « n’aime pas » la forte augmentation des cas de COVID-19 et contrairement au premier ministre, il ne formule pas le souhait que des rassemblements de 20 à 25 personnes soient permis à Noël. 

• À lire aussi: 1196 nouveaux cas et deux décès de plus au Québec

Le nombre de cas et d’hospitalisations liées à la COVID-19 grimpe en flèche depuis quelques jours, a indiqué le ministre de la Santé. 

Le bilan des 24 dernières heures fait mention de 1200 cas et deux décès en plus d’une augmentation des hospitalisations

« Je n’aime pas ça, parce que c’est une croissance importante », a déclaré Christian Dubé.

« On n’a vraiment pas fini avec la vaccination des enfants, on n’a pas fini avec la vaccination de nos plus âgés », a indiqué le ministre.  

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Amélie Boisclair, interniste - intensiviste à l’hôpital Pierre-Legardeur sur QUB radio :

Rester vigilant

Selon lui, ce n’est pas le temps de « paniquer », mais il faut rester vigilant d’ici les Fêtes. « Moi, mon premier ministre m’a demandé de me concentrer sur la vaccination pour nous assurer que, lorsqu’on sera rendu à Noël, nous aurons le plus bas taux », a mentionné le ministre. 

M. Dubé répète aux citoyens d’être « patients » et « prudents » ; que le souhait du premier ministre Legault d’augmenter les rassemblements de 20 à 25 personnes pour Noël n’est toujours pas une recommandation de la Santé publique. 

« La semaine prochaine, on va faire des annonces pour Noël, soyons patients, a affirmé Christian Dubé. J’ai un premier ministre qui est très près de la population. Tout le monde veut avoir un Noël en famille. On a appris de l’an dernier et en même temps, il me demande d’être prudent. »

Hospitalisations en hausse

L’une des inquiétudes du ministre de la Santé est la croissance des hospitalisations des derniers jours. 

« Je vois que l’on augmente de 10 hospitalisations nettes chaque jour [...] Là, il en rentre 25 et il en sort 15. Ça veut dire que ça met de la pression sur le réseau », a expliqué le ministre.

« Je viens de voir trois journées consécutives de 10 hospitalisations et des soins intensifs. Ça, c’est du concret et c’est ça qui nous arrive en ce moment. Et on a un cas de variant [Omicron]. »

Néanmoins, la hausse des hospitalisations ne semble pas inquiéter le premier ministre, même s’il n’aime pas « la tendance ». 

« On a seulement 239 hospitalisations à cause de la vaccination [et] ça peut juste s’améliorer avec la vaccination des 5 à 11 ans », a souligné François Legault, assurant qu’il n’envisage pas d’ajouter des consignes d’ici Noël.

« Soyez prudents jusqu’aux Fêtes si on veut avoir de moyens partys », a toutefois demandé le premier ministre à la population.

Pas de changement dans les écoles

Le premier ministre a pris un long moment mercredi à Lévis pour encourager des enfants parfois craintifs devant l’aiguille. En compagnie de Justine Mignault (photo), François Legault a félicité le courage des jeunes. Selon lui, il faut voir un lien direct entre le haut taux de vaccination contre la COVID-19 et le nombre d’hospitalisations qui demeure bas et reste maîtrisé à l’approche de Noël. « Ça se passe bien. On est rendu à 240 000 enfants de 5 à 11 ans qui ont été vaccinés ou qui ont pris un rendez-vous. On est rendu à 37 %. Ça va bien et c’est un bon début », a-t-il dit. M. Legault a répété que plusieurs cas de COVID-19 se retrouvent actuellement parmi le groupe des 5 à 11 ans et que la vaccination va améliorer cette situation.
Photo Stevens LeBlanc
Le premier ministre a pris un long moment mercredi à Lévis pour encourager des enfants parfois craintifs devant l’aiguille. En compagnie de Justine Mignault (photo), François Legault a félicité le courage des jeunes. Selon lui, il faut voir un lien direct entre le haut taux de vaccination contre la COVID-19 et le nombre d’hospitalisations qui demeure bas et reste maîtrisé à l’approche de Noël. « Ça se passe bien. On est rendu à 240 000 enfants de 5 à 11 ans qui ont été vaccinés ou qui ont pris un rendez-vous. On est rendu à 37 %. Ça va bien et c’est un bon début », a-t-il dit. M. Legault a répété que plusieurs cas de COVID-19 se retrouvent actuellement parmi le groupe des 5 à 11 ans et que la vaccination va améliorer cette situation.

Dans les écoles, les règles dans les classes du Québec ne devraient pas changer également à court terme, a indiqué le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Le ministre précise qu’il s’agit d’une décision de santé publique et non d’une décision « politique ». « Je n’ai vraiment pas de recommandation pour resserrer les règles. En toute honnêteté, je n’ai rien reçu à ce niveau-là. » 

  • Écoutez Jean-François Roberge au micro de Richard Martineau dès 7min00 sur QUB radio:   

— Avec la collaboration de Jean-François Racine 

DES CONTRADICTIONS  

Ce qu’a dit François Legault, mercredi, au sujet des rassemblements de plus de 10 personnes :

« On l’espère, on le souhaite. On souhaite à Noël et au jour de l’An d’avoir des familles un peu plus élargies à 20-25 personnes. Ce n’est pas envisagé d’ajouter des consignes. » 

Ce qu’a dit Christian Dubé, mercredi : 

« Le premier ministre, lui, il pense à Noël, il pense en Québécois, comme tout le monde, moi inclus. On a hâte, mais, en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite [...] il faut être prudent. »

Photo Agence QMI, Joël Lemay

À VOIR AUSSI        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.