/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts viennent à bout de Lapenna

Ils signent un gain de 2 à 1 en tirs de barrage malgré le brio du gardien adverse

Le gardien des Voltigeurs Francesco Lapenna a multiplié les acrobaties samedi. Sur cette séquence, il s’est étiré de tout son long pour priver Viljami Marjala d’un but certain.
Photo Didier Debusschère Le gardien des Voltigeurs Francesco Lapenna a multiplié les acrobaties samedi. Sur cette séquence, il s’est étiré de tout son long pour priver Viljami Marjala d’un but certain.

Coup d'oeil sur cet article

Désirant se racheter après une prestation décevante devant leurs partisans, jeudi, les Remparts ont trouvé sur leur chemin le gardien des Voltigeurs de Drummondville Francesco Lapenna, samedi soir, mais sont tout de même parvenus à l’emporter 2 à 1 en tirs de barrage.

Lapenna a été aussi solide que spectaculaire dans la défaite des siens. À deux reprises, il a littéralement volé les attaquants des Remparts.

La première fois, en deuxième période, il s’est étiré de tout son long pour priver Viljami Marjala d’un but certain, puis, en prolongation, il a frustré James Malatesta après que ce dernier a accepté la passe de Nathan Gaucher sur un deux contre zéro. Il avait aussi eu le dessus sur Théo Rochette, qui s’était échappé, en troisième période.

Au final, c’est Marjala qui a eu le meilleur, étant le seul à marquer en tirs de barrage.

Lapenna a terminé la rencontre avec 39 arrêts et a été nommé la première étoile de la rencontre dans la défaite.

« Il a été très, très bon, a reconnu Patrick Roy. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un gardien faire des arrêts à bout portant comme ceux-là. [...] On a vraiment eu de très bonnes chances de marquer. Ça fait partie du hockey et il les a gardés dans le match. Le gardien, c’est un joueur important dans l’équipe. S’il y a quelqu’un qui le sait, c’est bien moi. Ils ont chèrement vendu leur peau. »

En plus d’avoir connu un bon match, Lapenna a alimenté le spectacle. À quelques reprises, il a été montré sur l’écran géant, le sourire fendu jusqu’aux oreilles. En tirs de barrage, après que le tir de Théo Rochette eut frappé le poteau, le gardien lavallois s’est précipité vers la tige, faisant signe de la remercier.

« Si je n’ai pas de plaisir, qu’est-ce que je fais ici ? Tu dois avoir du plaisir et c’est pour cette raison que j’ai commencé et que je pratique toujours ce sport », a commenté le gardien de but, donnant aussi le crédit aux joueurs devant lui, en bon coéquipier.

PREMIER POUR COOPER

Justin Côté avait ouvert la marque pour les Voltigeurs en première période, d’un puissant tir sur réception en avantage numérique.

Davis Cooper a quant à lui été le seul à déjouer Lapenna en temps réglementaire.

Après avoir servi une bonne mise en échec à Kaylen Gauthier en fond de territoire, il a récupéré une rondelle libre devant le filet pour inscrire son premier but dans la LHJMQ.

« C’est un très bon sentiment. Ça enlève un poids de sur mes épaules. J’ai attendu ce moment depuis longtemps et je suis content d’avoir pu contribuer à la victoire de l’équipe », a déclaré l’attaquant de 18 ans.

EN BREF

William Rousseau était de nouveau le gardien réserviste, samedi.

Blessé au dos, Patrick Roy avait mentionné jeudi qu’il serait en mesure de jouer contre les Voltigeurs, mais ce ne fut finalement pas le cas.

Il ne sera pas en uniforme aujourd’hui lors de la visite des Mooseheads d’Halifax au Centre Vidéotron et les Remparts ont procédé au rappel de Quentin Miller, samedi soir. 

Plaisir retrouvé pour Lamoureux 

Au début de la saison, le défenseur des Voltigeurs de Drummondville Maveric Lamoureux n’était pas l’ombre de lui-même. Il l’avoue, il s’est laissé emporter par les distractions entourant son année de repêchage. Ironiquement, depuis qu’il n’y pense plus, sa cote ne fait qu’augmenter. 

L’arrière de 6 pi 7 po et 196 lb est tombé dans un piège commun pour les hockeyeurs vivant leur année de repêchage. 

« Je ne jouais pas mon meilleur hockey. Je jouais stressé et je pensais trop aux listes et à ces choses-là », admet le sympathique colosse. 

Après cinq ou six matchs, il a eu une prise de conscience. Il lui fallait éliminer le bruit extérieur et se concentrer sur lui, sur son style de jeu.  

« J’y pense encore souvent, c’est ma plus grosse année et c’est un rêve que j’ai depuis que je suis jeune, a confié Lamoureux. Par contre, quand tu y penses trop, tu compliques les choses et tu veux en faire trop. Il faut que je garde ça simple parce que c’est là que je suis à mon meilleur. Il ne faut pas que j’essaie trop de me prouver. » 

Garder ça simple, c’est la base du jeu de Lamoureux. Défenseur à caractère défensif, il n’hésite pas à punir ses adversaires avec son jeu physique. 

« On en parle avec lui ainsi qu’avec les dépisteurs. Tous les jeunes veulent faire des points, mais je ne pense pas que Maveric va se faire repêcher avec les points qu’il va mettre au tableau, ajoute l’entraîneur-chef des Voltigeurs Steve Hartley. Dans une année de repêchage, tu ne contrôles pas ton rang de sélection ni ce que les dépisteurs pensent de toi. Tu dois rester dans le moment présent. » 

PROGRESSION 

Depuis qu’il le fait, Lamoureux a non seulement retrouvé le style qui lui permet d’avoir du succès, mais aussi le plaisir de jouer. 

« Depuis un bon mois et demi, je joue et j’ai du plaisir. Je souris et ç’a débloqué pour moi. Ça va vraiment bien. » 

Hartley ne pourrait être plus d’accord. 

« Depuis une quinzaine de matchs, il joue de grosses minutes. Il garde les choses simples, il est difficile à affronter et il est physique. En plus, c’est un bon patineur. » 

Récemment, la Centrale de recrutement de la LNH a révisé sa cote à la hausse sur sa liste préliminaire, le faisant passer de B (rondes 2 ou 3), à A, signifiant qu’on le considère dorénavant comme un espoir de premier tour. 

Même s’il s’en fait moins, Lamoureux a évidemment vu cette liste. Fier de cette reconnaissance, il compte maintenant consolider sa place comme l’un des meilleurs espoirs du prochain repêchage. 

« Des défenseurs comme moi, il n’y en a plus. Des grands gars mobiles qui aiment jouer physique et être désagréables. Je veux continuer de prouver que je suis un joueur unique en mon genre. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.