/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et or

Une saison dans les coulisses du

Rouge et or

Coup d'oeil sur cet article

 

Tout au long de la dernière saison, le photographe Mathieu Bélanger est entré dans le quotidien du programme de football du Rouge et Or de l’Université Laval, le plus titré au Canada. 

Il a capturé en photos les moments forts de cette 26e campagne du Rouge et Or : la joie des victoires, l’agonie des défaites, l’ardeur à l’entraînement, les attrapés spectaculaires, les plaqués décisifs. 

L’entraîneur-chef Glen Constantin parle à ses joueurs après la première défaite contre les Carabins.
L’entraîneur-chef Glen Constantin parle à ses joueurs après la première défaite contre les Carabins.

Les joueurs du Rouge et Or touchent le « W » de « WIN » inscrit sur la porte avant de quitter le vestiaire.
Les joueurs du Rouge et Or touchent le « W » de « WIN » inscrit sur la porte avant de quitter le vestiaire.

Mais il a aussi fait un saut dans le quotidien des joueurs et des entraîneurs. Il a eu accès au vestiaire de l’équipe, cet antre sacré où l’on ne met pas le pied quand on n’endosse pas l’uniforme rouge et or. 

Voici le Rouge et Or de l’Université Laval comme vous ne l’avez jamais vu.   

L'équipe
Tout à prouver
chapitre 1

Quand le camp d’entraînement du Rouge et Or se met en branle, le 7 août, il y a 17 mois que les joueurs n’ont pas enfilé l’uniforme. La pandémie de COVID-19 a forcé l’annulation de la dernière saison. Entretemps, des vétérans ont quitté l’équipe. Des recrues ont des postes à gagner. 

Ce n’est pas seulement durant les cours que les joueurs du Rouge et Or vont en classe. Ici, ils assistent aux côtés de Glen Constantin à une réunion d’équipe menée par le coordonnateur défensif Marc Fortier.

Sous l’œil attentif de Glen Constantin, William Quenneville (56) et Alexis Pelchat pratiquent un exercice à un contre un.
Le président du Rouge et Or, Jacques Tanguay, est venu à assister à une pratique durant le camp d’entraînement. On le voit ici aux côtés de Glen Constantin.
À gauche : Sous l’œil attentif de Glen Constantin, William Quenneville (56) et Alexis Pelchat pratiquent un exercice à un contre un. À droite : Le président du Rouge et Or, Jacques Tanguay, est venu à assister à une pratique durant le camp d’entraînement.

La bataille est féroce pour le poste de quart-arrière partant. La recrue Arnaud Desjardins obtient sa chance, mais c’est finalement à Thomas Bolduc que reviendra le privilège d’amorcer le premier match de la saison. 

L'équipe
Des débuts prometteurs
chapitre 2

Le Rouge et Or amorce la saison régulière en recevant au Stade Telus de l’Université Laval les Redbirds de McGill, le 29 août. Ce match est le premier de l’équipe en 659 jours. Ils sont 6500 fanatiques à s’être déplacés afin de retrouver leurs favoris, dans un des premiers grands événements tenus à Québec depuis le début de la pandémie. 

Glen Constantin prend toujours un moment seul dans le vestiaire avant les rencontres de son équipe.
Glen Constantin prend toujours un moment seul dans le vestiaire avant les rencontres de son équipe.

Pour son retour à la compétition, l’Université Laval signe une courte victoire de 17 à 11 aux dépens de McGill. «On était quand même rouillés et il y avait du jeu brouillon, ce n’était pas le plus beau spectacle de football», admettra Glen Constantin après cette rencontre serrée. 

Le porteur de ballon Philippe Lessard-Vézina saute par-dessus un adversaire dans la victoire contre McGill.
Le porteur de ballon Philippe Lessard-Vézina saute par-dessus un adversaire dans la victoire contre McGill.

Glen Constantin discute du plan de match avec Carl Brennan, l’entraîneur de la ligne offensive, dans un vestiaire des Stingers de Concordia, avant le deuxième match de la saison.
Glen Constantin discute du plan de match avec Carl Brennan, l’entraîneur de la ligne offensive, dans un vestiaire des Stingers de Concordia, avant le deuxième match de la saison.

La deuxième rencontre de la campagne s’avère plus rassurante pour Glen Constantin et son personnel d’entraîneurs. Face aux Stingers, à l’Université Concordia, le Rouge et Or l’emporte 33 à 7, le 4 septembre. La défensive de Laval a le dessus sur le quart Olivier Roy, qui remportera en fin de saison le titre d’athlète par excellence du RSEQ. 

En raison du protocole lié à la COVID-19, les joueurs du Rouge et Or ne peuvent pas s’entraîner sur le même terrain que les joueurs des Stingers avant le match. À l’exception du botteur, ils s’échauffent dans le dôme.

Samuel Quevillon protège le ballon alors que Dwanté Morgan, des Stingers, tente de le plaquer.
Le joueur de ligne offensive Charles-Lee Alarie-Tardif bondit pour tenter d’intercepter une passe du quart-arrière Olivier Roy.
À gauche : Samuel Quevillon protège le ballon alors que Dwanté Morgan, des Stingers, tente de le plaquer. À droite : Le joueur de ligne offensive Charles-Lee Alarie-Tardif bondit pour tenter d’intercepter une passe du quart-arrière Olivier Roy.

L'équipe
Une première en 22 ans
chapitre 3

Après deux victoires, la saison du Rouge et Or allait toutefois prendre une tournure inattendue. Le 11 septembre, Laval se rend à Sherbrooke afin d’affronter le Vert & Or. 

Le receveur Kevin Mital arbore son chandail du Phénix du Collège André-Grasset, avec qui il a remporté le Bol d’Or au niveau collégial en 2018. Sur ses épaulettes, son chandail du Rouge et Or est déjà enfilé. Pas le choix : ce serait trop difficile de le revêtir une fois le reste de l’équipement sur le dos.
Le receveur Kevin Mital arbore son chandail du Phénix du Collège André-Grasset, avec qui il a remporté le Bol d’Or au niveau collégial en 2018. Sur ses épaulettes, son chandail du Rouge et Or est déjà enfilé. Pas le choix : ce serait trop difficile de le revêtir une fois le reste de l’équipement sur le dos.

Dans une salle de l’Université de Sherbrooke, l’entraîneur-chef Glen Constantin peaufine sa stratégie en vue de l’affrontement avec le Vert & Or.
Dans une salle de l’Université de Sherbrooke, l’entraîneur-chef Glen Constantin peaufine sa stratégie en vue de l’affrontement avec le Vert & Or.

Le Rouge et Or a remporté ses 32 affrontements face au Vert & Or depuis les débuts du programme de football de Sherbrooke. Le 11 septembre allait donc être une date historique : les Lavallois commettent trop de revirements et s’inclinent 23 à 17. 

«Ils ont joué un bon match et ont évité les erreurs, dira Glen Constantin après la rencontre. De notre côté, on n’a jamais été en mesure de s’imposer.»

Le demi-défensif Cristophe Beaulieu tente de retenir la poussée offensive du Vert & Or.
Le demi-défensif Cristophe Beaulieu tente de retenir la poussée offensive du Vert & Or.

L’Université Laval quitte l’Estrie avec un amer goût de déception en bouche. Et les joueurs savent que le prochain défi sera encore plus grand. Une semaine plus tard, ils reçoivent leurs grands rivaux, les Carabins de l’Université de Montréal. 

C’est la première fois depuis la Coupe Dunsmore 2019, remportée par les Bleus à Québec, que le Rouge et Or se mesure à ses rivaux. Lorsqu’ils se dirigent sur le terrain, ils sont salués par des fans.
C’est la première fois depuis la Coupe Dunsmore 2019, remportée par les Bleus à Québec, que le Rouge et Or se mesure à ses rivaux. Lorsqu’ils se dirigent sur le terrain, ils sont salués par des fans.

Les deux équipes reprennent là où elles ont laissé avant l’année de pause forcée. On a droit à du jeu serré tout au long du match, que les Carabins remportent finalement par un petit point, 18 à 17. 

Un placement de 44 verges en fin de match aurait pu donner la victoire aux locaux, mais le botteur Vincent Blanchard a raté sa tentative. 

«On affrontait une meilleure équipe avec un meilleur quart-arrière, a déclaré Glen Constantin après la partie. Je pense que si on perd par un point contre Montréal, c’est quand même bon au niveau de la progression de l’équipe.»

Le demi défensif des Carabins Bruno Lagacé stoppe le quart du Rouge et Or Thomas Bolduc, qui perd un deuxième départ consécutif.
Le demi défensif des Carabins Bruno Lagacé stoppe le quart du Rouge et Or Thomas Bolduc, qui perd un deuxième départ consécutif.

Glen Constantin tape dans la main de ses joueurs alors qu’ils retraitent au vestiaire après la défaite contre les Carabins.
Glen Constantin tape dans la main de ses joueurs alors qu’ils retraitent au vestiaire après la défaite contre les Carabins.

Ce 19 septembre est une autre date historique pour le Rouge et Or. Pour la première fois en 22 ans, l’équipe perd deux matchs de suite. 

L'équipe
Arnaud Desjardins au poste
chapitre 4

Après le revers face aux Carabins, le Rouge et Or bénéficie d’une semaine de pause. Glen Constantin en profite pour brasser les cartes. Il donne le ballon au quart-recrue Arnaud Desjardins, qui obtiendra le premier départ de sa carrière universitaire chez lui à Montréal, pour la rencontre face aux Redbirds au Stade Percival-Molson. 

L’entraîneur-chef précise que Desjardins obtiendra quelques départs. Il aime donner plusieurs matchs à ses quarts afin qu’ils s’acclimatent. 

Arnaud Desjardins mange un bol de pâtes au pesto avant son premier départ face aux Redbirds, dans un vestiaire de l’Université McGill. C’est une tradition qu’il partage avec l’autre pivot de l’équipe, Thomas Bolduc.
Le secondeur Charles-Alexandre Jacques s’applique un trait noir sous les yeux avant d’affronter McGill. Ce maquillage sert à éviter d’avoir la lumière du soleil ou des réflecteurs dans les yeux. Chaque joueur a son dessin de prédilection : une ligne continue, une sous chaque œil, des croix…
À gauche : Arnaud Desjardins mange un bol de pâtes au pesto avant son premier départ face aux Redbirds, dans un vestiaire de l’Université McGill. C’est une tradition qu’il partage avec l’autre pivot de l’équipe, Thomas Bolduc. À droite : Le secondeur Charles-Alexandre Jacques s’applique un trait noir sous les yeux avant d’affronter McGill. Ce maquillage sert à éviter d’avoir la lumière du soleil ou des réflecteurs dans les yeux. Chaque joueur a son dessin de prédilection : une ligne continue, une sous chaque œil, des croix…

Le Rouge et Or sort alors de sa léthargie. Le 2 octobre, il pulvérise les Redbirds 55 à 2. Il s’agira de sa victoire la plus décisive de la saison. 

Le quart-arrière Arnaud Desjardins reçoit le ballon lors du match contre les Redbirds de McGill.
Le quart-arrière Arnaud Desjardins reçoit le ballon lors du match contre les Redbirds de McGill.

Le joueur de ligne défensive Charles-Lee Alarie-Tardif fonce vers le quart des Redbirds, Dimitrios Sinodinos.
Le joueur de ligne défensive Charles-Lee Alarie-Tardif fonce vers le quart des Redbirds, Dimitrios Sinodinos.

En raison des restrictions liées à la COVID-19, les proches des joueurs n’ont pu aller féliciter leurs favoris sur le terrain après le match au Stade Percival-Molson. C’est donc à travers un grillage que le secondeur Alec Poirier (34) et le joueur de ligne offensive Cyrille Hogan-Saindon tapent dans la main de leurs fans.

La semaine suivante, les Stingers de Concordia sont de passage à Québec avec leur quart Olivier Roy, qui, plus tôt dans l’année, a pulvérisé le record de verges par la passe en en amassant 580 face au Vert & Or. Même si Laval a battu Concordia en début d’année, les Stingers ne seront pas à prendre à la légère. 

Une fois de plus, la défensive du Rouge et Or réussit à maitriser Roy. Les joueurs de Glen Constantin s’imposent 36 à 10 face aux Stingers. 

Arnaud Desjardins reçoit les félicitations des fans du Rouge et Or alors qu’il marche vers le vestiaire après la victoire face aux Stingers.
Arnaud Desjardins reçoit les félicitations des fans du Rouge et Or alors qu’il marche vers le vestiaire après la victoire face aux Stingers.

Chaque semaine, Glen Constantin et quelques-uns de ses joueurs rencontrent les journalistes au PEPS pour parler du prochain affrontement. Cette fois, c’est au tour du joueur de ligne offensive Jean-William Rouleau de se prêter à l’exercice.
Chaque semaine, Glen Constantin et quelques-uns de ses joueurs rencontrent les journalistes au PEPS pour parler du prochain affrontement. Cette fois, c’est au tour du joueur de ligne offensive Jean-William Rouleau de se prêter à l’exercice.

Café glacé du McDonald’s en main, le receveur Kevin Mittal marche vers le Stade Telus avant la rencontre contre le Vert & Or.
Comme il le fait parfois avant les matchs, Cristophe Beaulieu performe un peu de « air guitar » sur Kickstart my Heart, de Mötley Crue, avant d’enfiler son uniforme.
À gauche : Café glacé du McDonald’s en main, le receveur Kevin Mittal marche vers le Stade Telus avant la rencontre contre le Vert & Or. À droite : Comme il le fait parfois avant les matchs, Cristophe Beaulieu performe un peu de « air guitar » sur Kickstart my Heart, de Mötley Crue, avant d’enfiler son uniforme.

L’heure est à la revanche la semaine suivante. Le Vert & Or, qui a infligé à Laval sa première défaite de la campagne, est de passage au Stade Telus. 

Les joueurs de Glen Constantin continuent de s’imposer tant offensivement que défensivement. La victoire est sans appel: le Rouge et Or l’emporte 45 à 2. 

Grâce à ce triomphe, les Lavallois s’assurent de terminer au moins au deuxième rang de la conférence québécoise. Mais pour finir au sommet du classement du RSEQ, ils auront un défi de taille : battre les Carabins dans le bruyant CEPSUM, dans le dernier match de la saison.

Le demi défensif Félix Petit retourne une interception dans la victoire décisive du Rouge et Or contre Sherbrooke.

 

Arnaud Desjardins signe un autographe à un partisan qui, visiblement, avait oublié d’apporter un papier sur lequel écrire.
Arnaud Desjardins signe un autographe à un partisan qui, visiblement, avait oublié d’apporter un papier sur lequel écrire.

Glen Constantin et Arnaud Desjardins discutent dans un corridor avant de répondre aux questions des médias après la rencontre face au Vert & Or.
Glen Constantin et Arnaud Desjardins discutent dans un corridor avant de répondre aux questions des médias après la rencontre face au Vert & Or.

Assis dans la soute de l’autobus avant le départ vers Montréal, le préposé à l’équipement du Rouge et Or Réjean Boily identifie les sacs des joueurs. Malgré tout l’équipement à transporter, un seul autobus suffit pour le déplacement.
Assis dans la soute de l’autobus avant le départ vers Montréal, le préposé à l’équipement du Rouge et Or Réjean Boily identifie les sacs des joueurs. Malgré tout l’équipement à transporter, un seul autobus suffit pour le déplacement.

L'équipe
L'équipe
la pire des défaites
chapitre 5

À leur arrivée à Montréal pour le dernier match de la saison régulière, les joueurs du Rouge et Or savent que la tâche sera lourde. Les Carabins n’ont encaissé qu’un revers cette saison, une défaite surprenante aux mains des Stingers de Concordia. 

Les Bleus ont battu Laval par un point dans le premier affrontement entre les deux équipes. Mais cette fois, les nombreuses recrues de l’équipe, dont le quart Arnaud Desjardins, devront non seulement se mesurer à une formation dominante, mais aussi la foule du CEPSUM, réputée comme hostile et bruyante. 

Les demi défensifs Félix Petit (à gauche), oreiller dans les bras, et Vincent Delisle quittent l’hôtel pour le match contre les Carabins, le 24 octobre.
Les demi défensifs Félix Petit (à gauche), oreiller dans les bras, et Vincent Delisle quittent l’hôtel pour le match contre les Carabins, le 24 octobre.

Sous sa serviette, le secondeur Samuel Gagné se concentre avant de sauter sur le terrain du CEPSUM.
Sous sa serviette, le secondeur Samuel Gagné se concentre avant de sauter sur le terrain du CEPSUM.

Avec ses écouteurs dans les oreilles, la tête contre son casque, le secondeur Alec Poirier prend aussi un moment pour faire le vide avant d’aller affronter les Carabins dans ce match important.
Avec ses écouteurs dans les oreilles, la tête contre son casque, le secondeur Alec Poirier prend aussi un moment pour faire le vide avant d’aller affronter les Carabins dans ce match important.

Le receveur Mathieu Robitaille (82) y va d’un cri rassembleur pour motiver les troupes quelques instants avant de quitter le vestiaire.

Le Rouge et Or amorce cette rencontre décisive en force. Les unités spéciales bloquent un botté de dégagement des Carabins. À la reprise du ballon, le receveur Kevin Mital réussit une course de 22 verges qui donne les devants 7 à 0 à Laval. 

Mais menés par le quart Jonathan Sénécal, les Bleus reviennent rapidement en force. Une longue séquence offensive, puis un botté échappé par les Lavallois, permettent aux Carabins de prendre les devants 14 à 7. 

Les locaux ne regarderont plus jamais derrière et s’imposeront finalement 35 à 14. C’est la plus sévère correction infligée par les Carabins au Rouge et Or depuis le retour de l’Université Laval au sein du RSEQ, en 2002. 

Le secondeur Samuel Gagné tente de plaquer le quart des Carabins, Jonathan Sénécal.
Le secondeur Samuel Gagné tente de plaquer le quart des Carabins, Jonathan Sénécal.

«On a fait plusieurs erreurs. C’est une leçon d’humilité qu’on vient de recevoir», admet après le match le porteur de ballon Vincent Breton-Robert. 

Pour la première fois en cinq ans, le titre de champion de la saison régulière échappe aux joueurs de Glen Constantin. 

Sur les lignes de côté, le quart Arnaud Desjardins, le receveur Jacob Doucet-Bruyère et le joueur de ligne offensive Nathaniel Dumoulin-Duguay (de gauche à droite) ne peuvent que constater l’ampleur des dégâts causés par l’offensive des Carabins.
Sur les lignes de côté, le quart Arnaud Desjardins, le receveur Jacob Doucet-Bruyère et le joueur de ligne offensive Nathaniel Dumoulin-Duguay (de gauche à droite) ne peuvent que constater l’ampleur des dégâts causés par l’offensive des Carabins.

L'équipe
Honneurs et éliminatoires
chapitre 6

En raison de sa deuxième place au classement québécois, le Rouge et Or reçoit au Stade Telus les Stingers de Concordia pour son premier match éliminatoire, le 6 novembre. 

Une équipe que Laval a facilement battue en saison, mais qui représente tout de même un défi en raison de sa bonne offensive. 

Dans le vestiaire, c’est le calme avant la tempête. Les chandails et les casques, placés par le préposé à l’équipement, n’attendent plus qu’à être enfilés par les joueurs.
Dans le vestiaire, c’est le calme avant la tempête. Les chandails et les casques, placés par le préposé à l’équipement, n’attendent plus qu’à être enfilés par les joueurs.

Devant le miroir, le quart-substitut Thomas Bolduc, le secondeur Samuel Gagné et le demi défensif Thomas Delisle (de gauche à droite) se préparent à affronter les Stingers. Delisle applique du maquillage noir sous ses yeux.
Devant le miroir, le quart-substitut Thomas Bolduc, le secondeur Samuel Gagné et le demi défensif Thomas Delisle (de gauche à droite) se préparent à affronter les Stingers. Delisle applique du maquillage noir sous ses yeux.

Et comme de fait, ce sont les Stingers qui ont le contrôle du match en première demie. Il faudra attendre les dernières secondes du deuxième quart pour que le Rouge et Or prenne les devants, 13 à 10. 

Les Lavallois ne perdront plus leur avance. Ils disputeront une deuxième demie parfaite pour l’emporter 30 à 10 et mériter leur billet pour une 18e Coupe Dunsmore de suite. 

Glen Constantin motive son équipe dans le vestiaire à la mi-temps. Malgré les allures que lui donnent cette photo, l’entraîneur-chef du Rouge et Or hausse rarement le ton dans le vestiaire.
Le receveur du Rouge et Or Vincent Forbes-Mombleau se détache du demi défensif des Stingers Louis-Philippe Leclerc pour inscrire le deuxième touché de son équipe, au début du troisième quart.
À gauche : Glen Constantin motive son équipe dans le vestiaire à la mi-temps. Malgré les allures que lui donnent cette photo, l’entraîneur-chef du Rouge et Or hausse rarement le ton dans le vestiaire. À droite : Le receveur du Rouge et Or Vincent Forbes-Mombleau se détache du demi défensif des Stingers Louis-Philippe Leclerc pour inscrire le deuxième touché de son équipe, au début du troisième quart.

Le receveur Kevin Mital, de Laval, termine le match contre les Stingers avec deux majeurs. Il évite ici la tentative de plaqué du secondeur de Concordia Dawson Pierre pour compléter un jeu de 68 verges.
Le receveur Kevin Mital, de Laval, termine le match contre les Stingers avec deux majeurs. Il évite ici la tentative de plaqué du secondeur de Concordia Dawson Pierre pour compléter un jeu de 68 verges.

L'équipe
Le rêve prend fin
chapitre 7

Pour une septième année de suite, la Coupe Dunsmore mettra aux prises les plus grands rivaux de la conférence québécoise : le Rouge et Or et les Carabins. 

L’Université Laval obtient la chance de se venger de la défaite subie aux mains des Bleus deux ans auparavant, un revers douloureux subi sur son propre terrain. Quant à Montréal, ils visent un premier championnat québécois au CEPSUM. 

Une trentaine d’anciens du Rouge et Or se présentent à l’entraînement de l’équipe le 11 novembre, au Stade Telus, pour encourager les joueurs. Au centre, Jean-Philippe Gilbert parle de la « résilience » historique des athlètes du programme de football.

L’entraîneur-chef Glen Constantin filme avec fierté la vidéo d’Alec Poirier qui joue à l’écran, pendant que son secondeur reçoit des mains du président et directeur général du RSEQ, Gustave Roel, le titre de joueur défensif par excellence au Québec, le 12 novembre.
Dans un vestiaire du CEPSUM, le joueur de ligne défensive Jean-William Rouleau consulte les notes d’avant-match avant d’affronter les Carabins, le 14 novembre.
À gauche : L’entraîneur-chef Glen Constantin filme avec fierté la vidéo d’Alec Poirier qui joue à l’écran, pendant que son secondeur reçoit des mains du président et directeur général du RSEQ, Gustave Roel, le titre de joueur défensif par excellence au Québec, le 12 novembre. À droite : Dans un vestiaire du CEPSUM, le joueur de ligne défensive Jean-William Rouleau consulte les notes d’avant-match avant d’affronter les Carabins, le 14 novembre.

La foule du CEPSUM est réputée pour être bruyante et hostile, surtout dans le but de déranger l’offensive adverse. Elle ne fait pas exception pour ce match : 5100 personnes, soit la capacité du stade, assistent au match.

Comme il l’avait fait lors du dernier affrontement entre les deux équipes, c’est le Rouge et Or qui prend les devants tôt dans la rencontre. Un touché du receveur Kevin Mital et un placement du botteur Vincent Blanchard procurent à Laval une avance de 10 à 0 après un quart, à la stupeur des nombreux spectateurs au CEPSUM.

Le receveur Kevin Mital se détache d’un joueur des Carabins pour inscrire le premier touché dans la rencontre.
Le receveur Kevin Mital se détache d’un joueur des Carabins pour inscrire le premier touché dans la rencontre.

Le quart des Carabins, Jonathan Sénécal, retrouve son aplomb dès le deuxième quart. Il multiplie les passes, notamment au receveur Bertrand Beaulieu, et les courses pour ramener les Bleus dans le match. 

Dès lors, l’Université de Montréal ne regardera plus derrière. Un scénario qui, au désarroi des Lavalloise, rappelle la dernière confrontation de la saison régulière. 

Le receveur Vincent Forbes-Mombleau encaisse un plaqué des Carabins.
Le receveur Vincent Forbes-Mombleau encaisse un plaqué des Carabins.

Le Rouge et Or tente de revenir dans le match au troisième quart. Blanchard réussit un placement et le receveur Mathieu Robitaille inscrit un majeur. La tentative de converti est toutefois bloquée par les Carabins. 

Le mal est fait. Les Carabins s’imposent 28 à 19. Pour la première fois de son histoire, Montréal est couronné champion de la Coupe Dunsmore devant ses fans. Quant à l’Université Laval, elle rate sa chance de se rendre jusqu’au match de la Coupe Vanier, disputé à Québec

La défaite est douloureuse. Le porteur de ballon Luca Perrier (au bas) et le joueur de ligne offensive Yanis Chihat tentent de se réconforter sur le terrain, pendant qu’à l’autre extrémité, les Carabins célèbrent. Plusieurs joueurs du Rouge et Or sont en larmes.
Sur le banc, l’entraîneur-chef Glen Constantin réconforte à son tour son porteur de ballon Luca Perrier.
À gauche : La défaite est douloureuse. Le porteur de ballon Luca Perrier (au bas) et le joueur de ligne offensive Yanis Chihat tentent de se réconforter sur le terrain, pendant qu’à l’autre extrémité, les Carabins célèbrent. Plusieurs joueurs du Rouge et Or sont en larmes. À droite : Sur le banc, l’entraîneur-chef Glen Constantin réconforte à son tour son porteur de ballon Luca Perrier.

Mais la défaite est aussi dure pour le pilote du Rouge et Or. Dans le vestiaire, Glen Constantin prend un moment pour digérer ce revers, le deuxième en autant de saisons de son équipe à la Coupe Dunsmore.

Malgré l’amertume de la défaite, Glen Constantin se dit fier de ses protégés, dont plusieurs en étaient à leur première saison. «On ne va gaspiller cette défaite. Elle va nous servir pour l’an prochain», a-t-il dit aux journalistes après le match. 

Crédit   

Photo-reportage : Mathieu Bélanger                 
Textes : Jessica Lapinski                 
Réalisation : David Lambert et Andrea Valeria                 
Design : David Lambert                 
Intégration web : Patrick Bertrand et Cécilia Defer                 
Direction création contenus : Charles Trahan               

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.