/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: victoire au pic et à la pelle

La troupe de Patrick Roy se lève en troisième période et l’emporte 3 à 2 contre les Mooseheads d’Halifax

Photo Courtoisie
Le gardien des Remparts Fabio Iacobo a repoussé
Photo courtoisie, Remparts de Québec Le gardien des Remparts Fabio Iacobo a repoussé 31 rondelles dans la victoire des siens, aujourd'hui, contre les Mooseheads et il a été nommé la deuxième étoile de la rencontre.

Coup d'oeil sur cet article

Pour un deuxième match de suite, l’attaque des Remparts a eu besoin de tout son petit change pour trouver le fond du filet, aujourd'hui, ce qu’elle est parvenue à faire trois fois en troisième période, pour l’emporter 3 à 2 face aux Mooseheads d’Halifax.

Comme la veille face à Drummondville, le bon travail du gardien adverse, Mathis Rousseau, combiné à un manque d’opportunisme a fait en sorte que les Diables rouges ont dû attendre leur 31e lancer pour marquer.

C’était la soirée des toutous au Centre Vidéotron ; les partisans des Remparts ont donc dû patienter durant plus de 41 minutes avant de pouvoir les lancer sur la patinoire. Après deux périodes sans buts de part et d’autre, Zachary L’Heureux a donné les devants aux Mooseheads en tout début de troisième période, avant qu’Evan Nause ne réplique, 34 secondes plus tard, pour entraîner une pluie de peluches dans l’amphithéâtre. Les Diables rouges ont ensuite marqué deux fois sans réplique, des buts de Théo Rochette en avantage numérique et de Nathan Gaucher en désavantage numérique, puis Elliot Desnoyers a redonné espoir aux Mooseheads avec 49 secondes à faire au match... il était trop tard.

« Ça fait du bien, a reconnu Rochette. Je pense qu’on a tout fait sauf marquer et ça peut peser sur le moral d’un joueur de ne pas trouver le fond du filet à maintes reprises comme on l’a fait hier et aujourd’hui. Je pense qu’en troisième on a été récompensés. »

Une autre chose qui faisait du bien au capitaine des Remparts, c’est son but inscrit grâce à un puissant tir sur réception alors que son équipe évoluait à cinq contre quatre. Non seulement il n’avait pas marqué à ses cinq derniers matchs, mais, en plus, la vague d’avantage numérique qu’il mène éprouve toutes sortes de difficultés depuis quelques semaines.

« En marquer un ça fait du bien et en avantage numérique, encore plus. Dernièrement, notre avantage numérique a quand même bien fait, mais on ne trouvait pas le fond du filet. Il fallait amener plus de rondelles au but. On ne l’a pas nécessairement fait aujourd’hui, mais on a été récompensés d’avoir bien joué dernièrement. »

CHANCES RATÉES

Si les Remparts ont mis plus de deux périodes avant de marquer, ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas eu de chances. En deuxième seulement, les Remparts ont frappé trois fois la tige, dont une fois alors que Pier-Olivier Roy s’était fait oublier à l’embouchure du filet. Le no 8 a non seulement redirigé la passe de Zachary Bolduc sur le poteau, mais, comble de malheur, son bâton s’est aussi fracassé au contact de la tige.

« À la maison, on essaie de lancer de trop proche, analysait quant à lui l’entraîneur-chef Patrick Roy. Quand on est proche du gardien, c’est plus difficile de marquer surtout quand on affronte un gardien qui joue compact comme aujourd’hui. C’est important de lancer de plus loin et c’est comme ça que Nause et Rochette ont marqué. »

Même si les buts ne viennent pas facilement, Roy se disait satisfait du match d'aujourd'hui.

« Je n’ai pas de reproches à faire à l’équipe. Ce qu’on souhaite, c’est donner un bon spectacle à nos partisans et je pense que les gens qui sont venus lors des deux derniers matchs en ont eu un. »

IACOBO PROFITE DE SA CHANCE

Devant le filet pour un troisième match en quatre jours en raison de la blessure au dos de William Rousseau, Fabio Iacobo a repoussé 31 rondelles dans la victoire, aujourd'hui.

« Ça fait du bien, mais en bout de ligne, tout ce que je veux, c’est gagner. Les gars ont très bien joué. Offensivement, ils ont lancé beaucoup de rondelles au filet et défensivement, ils en ont bloqué beaucoup. Ça m’a aidé. »

Rochette était d’ailleurs heureux de voir son coéquipier connaître du succès après avoir vécu quelques semaines difficiles, récemment.

« C’est toujours le fun de voir quelqu’un réussir. Sa confiance n’était pas à son meilleur dernièrement et en fin de semaine, il nous a sauvés quelques fois. Il a retrouvé sa confiance et son jeu et on est tous très contents pour lui. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.