/finance/business
Navigation

L’ancien McDonald's de Grande Allée transformé en condos locatifs

L’ancien McDonald's de Grande Allée transformé en condos locatifs
Photo d'archives, DIDIER DEBUSSCHERE

Coup d'oeil sur cet article

À l’abandon depuis 2015, l’ancien McDo Grande Allée a récemment été racheté par un groupe d’investisseurs pour 1,375 M$ et subit actuellement des travaux majeurs pour être transformé en condos locatifs.

Propriété de McDonald’s Canada, le 649 Grande Allée n’a jamais accueilli de nouveau locataire depuis près de sept ans, lorsque le restaurant McDonald's a fermé ses portes, en mars 2015. L’immeuble de plus en plus délabré était adjacent à un autre bâtiment, le 641, qui était peu occupé depuis de nombreuses années à l’exception de la Galette Libanaise qui avait pignon sur rue dans un tout petit local voisin.  

L’ancien McDonald's de Grande Allée transformé en condos locatifs
Photo courtoisie

Or, voilà que le bâtiment patrimonial qui accueillait le McDo, aussi appelé Maison Édouard-Lacroix, a récemment trouvé preneur. Un groupe d’investisseurs, Placement immobilier EJS, a fait l’acquisition de l’immeuble pour la somme de 1,375 M$ au début du mois de novembre.  

L’ancien McDonald's de Grande Allée transformé en condos locatifs
Photo courtoisie

L’immeuble Verreault, qui accueillait la Galette Libanaise, avait été acheté en février dernier. Depuis, un permis de démolition a été délivré par la Ville de Québec de sorte que des travaux de curetage ont commencé il y a quelques jours tant au 641 qu’au 649 Grande Allée.  

L’ancien McDonald's de Grande Allée transformé en condos locatifs
Photo courtoisie

Condos locatifs

Un des actionnaires de Placement immobilier EJS, Stéphane Mathieu, a fait valoir que les deux immeubles feraient l’objet d’une restauration en conformité avec les règles patrimoniales du Vieux-Québec. 

Toujours dans l’attente de permis de la part de la Ville, le groupe souhaite à terme construire une quarantaine d’appartements-hôtels dans les deux immeubles réunis. 

La Galette Libanaise restera locataire du nouveau complexe dans une version améliorée. D’ailleurs le petit local a déjà été détruit. «C’est un beau projet», estime Tony Tannous, le propriétaire du petit restaurant maintenant fermé.  

Le projet de plusieurs millions de dollars devrait ouvrir ses portes au printemps 2023.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.