/opinion/blogs/columnists
Navigation

Fin de session parlementaire: une grosse année!

Fin de session parlementaire: une grosse année!
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Alors que nous venons de vivre deux campagnes électorales, l'une fédérale, l’autre municipale, et que nous avons fait une surdose de pancartes, de slogans et de débats, nous serons appelés aux urnes dans un peu moins d’un an, cette fois-ci pour choisir la couleur de notre gouvernement provincial.

Si la tendance se maintient, la prochaine élection devrait être beaucoup moins «serrée» que celles vécues en 2021. Alors que la Coalition Avenir Québec caracole dans les intentions de vote, raflant tout sur son passage, les partis d’opposition semblent avoir de la difficulté à se faire entendre et surtout à se faire comprendre. 

Parti libéral du Québec

Les dernières semaines ont été difficiles pour l’opposition officielle et sa cheffe Dominique Anglade. Tous les projecteurs étaient tournés vers le congrès des membres, premier rassemblement des militants avec leur nouvelle cheffe et surtout premier rendez-vous partisan après l’expulsion de Marie Montpetit du caucus libéral et la démotion de Gaétan Barrette. Alors que certains s’attendaient à ce que les militants démontrent et expriment leur scepticisme, voire marquent ouvertement leur opposition à ces dernières décisions, le congrès s’est déroulé sans anicroche et sans sideshow.

Malgré la discipline légendaire des militants libéraux, il s’avère, à la lumière des plus récents sondages, que les intentions de vote ne lèvent pas. Un têtu 9% chez les francophones qui ne décolle pas. Rien n’y fait. Les francophones semblent insensibles à l’hydrogène vert... 

Il va falloir plus que ce projet de 2050 pour rejoindre les électeurs. À l’heure où l’inflation fait mal aux familles, où la pénurie de main-d’œuvre plombe l’envol de nos entreprises, où les parents cherchent en vain des places en garderie, ce n’est pas l’hydrogène, leur priorité. 

Le positionnement à gauche du Parti libéral du Québec est curieux. Alors qu’il existe un réel embouteillage à la gauche de l’échiquier politique, avec la présence de QS et du PQ, voilà que le PLQ veut sauter dans la mêlée. Cela déroule le tapis rouge à la CAQ pour au moins un autre mandat. 

QS

Québec solidaire voit dans la faiblesse du PLQ une opportunité de devenir, pour la première fois de son histoire, l’opposition officielle à l’Assemblée nationale. Pour cela, GND a compris qu’il fallait faire preuve de plus de pragmatisme et de réalisme dans les propositions de son parti et s’imposer dans le débat public comme une option à considérer. D’ailleurs, il ne rate aucune occasion de croiser le fer avec François Legault durant la période des questions et réponses orales et de démontrer qu’il est en mesure de tenir tête à l’homme le plus populaire de la province. 

Les Québécois apprécient l’idéalisme de QS, le trouvent cute, mais veulent avoir un capitaine déterminé à prendre les décisions qu’il faut lorsqu’ils sont dans l’isoloir. C’est là que réside tout le défi de GND, être une option dans ce même isoloir. 

PQ

Malheureusement, le PQ est dans les sables mouvants. Dès qu’il bouge, il s’enfonce un peu plus. Le refus du chef de se présenter dans Marie-Victorin en est un exemple. Le dernier congrès a eu lieu la fin de semaine dernière. Il a été l’occasion de dévoiler le nouveau logo, de déterminer la taille de l’armée d’un Québec souverain et la manière dont leur commission jeunesse veut, et leur chef ne veut pas, de gratuité scolaire. Ça tourne en rond. 

Gouvernement en téflon

Rien n’y colle, rien n’y brûle, le gouvernement Legault demeure à la tête des intentions de vote, et ce, bien qu'il ait connu l'une des pires semaines de son mandat. Avec la crise de la gestion de la pandémie dans les CHSLD, le cafouillage des rapports d’inspection, le rapport de la protectrice du citoyen, l’enquête de la coroner, etc., tout semble lui être pardonné. 

Il faut dire que les partis d'opposition, en face, sont faibles et manquent de flair. La première opportunité de faire craquer le lustre caquiste leur a filé entre les doigts.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.