/news/provincial
Navigation

La glace et les rues mal déneigées font rager les citoyens à Québec

Le cocktail météo a compliqué les opérations de déneigement mardi

Plusieurs rues de la ville de Québec étaient toujours complètement glacées ou encombrées de neige en mi-journée, mardi.
Photo Stevens Leblanc Plusieurs rues de la ville de Québec étaient toujours complètement glacées ou encombrées de neige en mi-journée, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain de la première tempête de la saison, les citoyens de Québec se sont réveillés mardi avec des rues et des trottoirs glacés qui rendaient les déplacements périlleux, surtout pour les piétons.

• À lire aussi: Les opérations de déneigement «compliquées» à Québec

« Ce serait le fun d’avoir une attention plus particulière pour les piétons. Parce qu’ils n’ont pas de solutions de rechange pour se déplacer. Un piéton qui s’en va travailler sur un trottoir glacé du début à la fin, c’est une autre sorte d’embarras. Il aurait fallu avoir une attention particulière pour les trottoirs », a affirmé le chef de l’opposition, Claude Villeneuve, mardi.   

Plusieurs rues de la ville de Québec étaient toujours complètement glacées ou encombrées de neige en mi-journée, mardi.
Photo Stevens Leblanc

Jackie Smith, de Transition Québec, abondait dans le même sens. « Il faut absolument avoir un meilleur investissement dans les équipements de déneigement et de déglaçage pour les piétons », soutient-elle, surtout que ces conditions surviendront plus souvent avec les changements climatiques. Chez elle, dans Limoilou, « c’était une patinoire », mardi matin. 

M. Villeneuve convient que les conditions météo n’étaient pas idéales et compliquaient le travail des déneigeurs.

Plusieurs rues de la ville de Québec étaient toujours complètement glacées ou encombrées de neige en mi-journée, mardi.
Photo Stevens Leblanc

« Ce n’est vraiment pas satisfaisant, mais je vais être de bonne foi et penser que les équipes de déneigement ont vraiment fait du mieux qu’elles pouvaient. »

Or, il ne faut pas que cela devienne la norme, affirme-t-il. « Ce ne serait pas normal au lendemain de chaque tempête. »  

Améliorer la situation

Mardi, le maire Bruno Marchand faisait le même constat. Il faut selon lui accorder une plus grande importance au déneigement des trottoirs.

C’est pour cette raison que 1,5 million $ ont été inclus au budget 2022 pour améliorer la situation, notamment par l’achat de 14 chenillettes.

Alors qu’il s’attendait à une « catastrophe » en matinée, celle-ci ne s’est pas produite, a-t-il dit, « parce que les équipes ont travaillé fort ».

Le cocktail météo qui s’est abattu sur la capitale, avec de la neige, du grésil, de la pluie abondante et un refroidissement, a tout de même causé bien des maux de tête aux équipes de déneigement. 

Malgré le fait qu’elles étaient « à pied d’œuvre » depuis le début des précipitations », les rues et trottoirs de plusieurs quartiers de la Ville étaient glacés ou enneigés mardi matin et rendaient les déplacements difficiles.  

Réactions

Sur la page Facebook de la Ville de Québec, sous une publication qui expliquait que les équipes de déneigement de la Ville avaient travaillé en continu depuis la tombée des premiers flocons, les citoyens de partout étaient nombreux à réagir. Plusieurs se plaignaient des trottoirs glacés. 

« Je me questionne à savoir où sont les équipes de déneigement quand on sait depuis cinq jours qu’il va y avoir une tempête », écrit une citoyenne de Limoilou qui déplorait l’état « épouvantable » des trottoirs, surtout dans le corridor scolaire de l’École des Jeunes du Monde.  

La Ville a poursuivi le déneigement la nuit dernière. 

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.