/finance/business
Navigation

Le crédit de taxes généralement salué par les commerçants

Coup d'oeil sur cet article

Le crédit de taxes annoncé dans le premier budget Marchand a été généralement bien accueilli par les commerçants, mais les restaurateurs soulignent qu’il faudra s’assurer que les locataires en profitent aussi.

• À lire aussi: Cinq faits saillants à retenir sur le premier budget Marchand

« C’est un premier pas intéressant pour donner une aide supplémentaire aux propriétaires de restaurants qui ont été éprouvés dans les dernières années avec la pandémie », lance le directeur des affaires publiques et gouvernementales de l’Association Restauration Québec, Martin Vézina, qui souligne que Québec est la seule ville à offrir cet allégement. 

« Ça sauvera pas des restaurants, mais ça peut aider. [...] J’espère que les propriétaires vont bien comprendre le message, que comme c’est souvent le locataire qui paie les taxes, le crédit doit s’en retourner vers le locataire. » Il faudra, selon lui, adopter des mécanismes pour s’en assurer. 

Martin Vézina, Association Restauration Québec
Photo courtoisie
Martin Vézina, Association Restauration Québec

Incitatif

Le directeur général de la Ville, Luc Monty, a indiqué que la Ville va « inciter » les propriétaires à transférer une partie du crédit à leurs locataires, mais qu’elle ne peut pas les obliger.

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec a salué le crédit de taxes. «Tel que le démontraient les résultats d’un sondage Léger dévoilés la semaine dernière, nos commerçants subissent toujours les contrecoups de la pandémie et il importe que les différents paliers de gouvernements continuent d’être au rendez-vous pour les soutenir. Cette mesure viendra donner un peu d’air à nos restaurateurs, nos hôteliers et nos commerçants», indique le président et chef de la direction de la Chambre, Steeve Lavoie. 

À l’Association hôtelière de la région de Québec, Marjolaine de Sa se réjouit aussi de la mesure. Elle souligne que les hôteliers ont été « chanceux » de recevoir les mesures d’aide accordées récemment.

« C’est un premier pas. On est contents. Par contre, il ne faut pas négliger ce que la Ville a investi en promotion cet été. Il y a eu de l’argent pour la relance touristique qui a aidé les établissements. »

Le chef de l’opposition officielle, Claude Villeneuve, n’a pas fait de secret qu’il a l’intention d’appuyer le budget.

Il constate que les commerçants avaient besoin d’un coup de pouce. « Ça aurait été intéressant d’offrir un peu d’air à l’ensemble des contribuables », a-t-il nuancé, proposant l’étalement du paiement des taxes en 12 versements, une solution suggérée par sa formation politique.

Pas assez vert

De son côté, Jackie Smith a déploré que le budget ne soit pas aussi vert qu’elle l’aurait espéré. « En lisant le budget 2022, je ne note aucun gain substantiel pour l’environnement. »

Le chef de Québec 21, Éric Ralph Mercier, a choisi de ne pas réagir mardi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.