/finance/business
Navigation

Nouveau stade de baseball à Montréal: le gouvernement Legault doit passer son tour, selon la FCC

POY-MARTIN CHEVALIER
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault ne doit pas investir des centaines de millions de dollars en argent public dans la construction d’un stade de baseball à Montréal, estime la Fédération canadienne des contribuables (FCC).

• À lire aussi: «Je souhaite que les Expos reviennent» - Michael Barrett

«On comprend maintenant pourquoi Bronfman préférait négocier derrière des portes closes: son projet ne tient pas la route», indique dans un communiqué le Directeur Québec de la FCC, Renaud Brossard. 

  • Écoutez l'entrevue de la députée de Québec Solidaire, Ruba Ghazal, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Mardi, «La Presse» a rapporté que le groupe de Stephen Bronfman qui est derrière la construction du nouveau stade de baseball au bassin Peel espérerait recevoir du gouvernement des centaines de millions de dollars pour appuyer son projet, dont la valeur pourrait atteindre jusqu’à 1 milliard $.

L’aide de Québec pourrait se faire sous forme de subventions et de prêts pardonnables avec comme objectif d’aboutir à une formule à coût nul pour les contribuables. Le Groupe Baseball Montréal, piloté par la richissime famille Bronfman, aurait présenté différents scénarios pour l’aide financière.

En mars dernier, un sondage réalisé par la firme Léger mentionnait que 60 % des Québécois étaient contre l’idée de voir le gouvernement s’impliquer financièrement dans ce développement qui permettrait de ramener une équipe professionnelle de baseball dans la métropole.

Ces derniers mois, le premier ministre François Legault s’est toutefois montré ouvert à financer cette construction. Il est d’avis que l’arrivée d’une équipe de baseball pourrait créer de nouveaux revenus pour l’État.

Pas rentable

Selon la Fédération canadienne des contribuables, une équipe à temps partiel ne serait pas rentable. Le Groupe Baseball Montréal souhaite que les Rays de Tampa Bay jouent la moitié de leurs matchs à Montréal.

Pour y parvenir, les Ligues majeures de baseball et le syndicat des joueurs doivent également appuyer l’idée de partager une équipe entre deux villes.

«Ce n’est pas avec une équipe à temps partiel qu’on va rentabiliser un projet de 1 milliard $, prévient M. Brossard. Le gouvernement doit donner un non clair et épargner des millions de dollars aux contribuables en refusant de subventionner un nouveau stade», conclut-il.

Selon «La Presse», le groupe de Stephen Bronfman aurait une rencontre de prévue avec la mairesse de Montréal Valérie Plante, ces prochaines semaines. Les promoteurs envisageraient également de donner plus de renseignements sur leur projet en début d’année 2022.

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.