/news/currentevents
Navigation

Autre enquête du BEI sur le SPVQ: «Pourquoi il m’a plaqué à terre?»

Un civil a subi d’importantes blessures en juillet 2021

Bob Welch affirme avoir été blessé gravement lors d’une interaction avec un policier cet été, alors que c’est lui qui avait demandé de l’aide en premier lieu.
Photo Didier Debusschere Bob Welch affirme avoir été blessé gravement lors d’une interaction avec un policier cet été, alors que c’est lui qui avait demandé de l’aide en premier lieu.

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a ouvert mardi une nouvelle enquête à Québec en lien avec une intervention policière durant laquelle un quinquagénaire a subi de graves blessures l’été dernier.

• À lire aussi - Interventions musclées à Québec: agent soupçonné de gestes criminels

Les faits allégués remontent au 31 juillet 2021 un peu avant 22 h. Les renseignements préliminaires indiquent qu’un appel aurait été fait au 911 pour rapporter qu’un homme sur la rue Cartier demandait aux passants de communiquer avec les services d’urgence, car il craignait pour sa sécurité.

« Un premier policier du SPVQ serait arrivé sur place, et aurait été impliqué dans une altercation physique avec l’homme en question. Lors de l’altercation, l’homme de 50 ans aurait été blessé gravement. Il aurait été transporté à l’hôpital où il aurait reçu les soins appropriés », a relaté le BEI dans un communiqué.

Pas le même policier

Selon nos informations, bien que troublante, cette affaire diffère à plusieurs égards des quatre interventions policières musclées qui ont eu lieu cet automne et qui ont fait surface dans les derniers jours, plaçant dans la tourmente le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

En outre, le policier impliqué ne serait pas celui qui est soupçonné d’avoir commis des infractions criminelles lors d’interventions controversées qui ont retenu l’attention au District Saint-Joseph et sur Grande Allée.

Rappelons que lundi, le BEI a reçu du bureau de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, le mandat de faire la lumière sur ces deux allégations criminelles.

La nouvelle enquête indépendante annoncée mardi découlerait plutôt d’un signalement venant du civil impliqué, Bob Welch.

Bob Welch affirme avoir été blessé gravement lors d’une interaction avec un policier cet été, alors que c’est lui qui avait demandé de l’aide en premier lieu.
Photo courtoisie

Blessures sérieuses

En entrevue avec Le Journal, M. Welch affirme qu’il s’est senti en danger après avoir reçu chez lui un appel suspect. Il précise qu’il vivait dans la peur qu’une personne qui l’a sauvagement agressé dans son appartement un an et demi plus tôt tente de le retrouver.

Selon son récit, le policier lui aurait « sauté dessus » et l’aurait « plaqué à terre », même si c’est lui qui appelait à l’aide. Il soutient avoir eu des côtes brisées et un poumon perforé. Selon lui, s’il a pu paraître agité, c’est parce qu’il était dans un état de « grande peur ».

Bob Welch affirme avoir été blessé gravement lors d’une interaction avec un policier cet été, alors que c’est lui qui avait demandé de l’aide en premier lieu.
Photo Didier Debusschère

Le BEI a pu confirmer qu’une intervention policière avait eu lieu le 31 juillet et a déterminé à partir de rapports médicaux que les blessures subies par l’individu étaient assez sérieuses pour s’inscrire dans son mandat. Pour le moment, aucune vidéo de la scène n’a fait surface.

« Pourquoi il m’a plaqué à terre ? » se demande de son côté l’homme, qui croit que la force utilisée était démesurée. Il soutient ne pas avoir eu de comportement agressif, même s’il reconnaît avoir eu des démêlés avec la justice dans le passé, notamment pour possession de substances et voies de fait.

Le SPVQ a refusé de commenter en raison de l’enquête indépendante en cours.

— Avec la collaboration de Jérémy Bernier

À VOIR AUSSI