/sports/hockey/remparts
Navigation

Une période de transactions tranquille dans la LHJMQ ?

Avec la « belle parité » dans la LHJMQ, le chef d’orchestre des Remparts prévoit une période d’échanges tranquille

L’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, en conférence de presse le 30 novembre dernier, à Québec.
Photo Stevens LeBlanc L’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, en conférence de presse le 30 novembre dernier, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le téléphone de Patrick Roy ne sonne pas beaucoup, à moins de deux semaines du 19 décembre, date d’ouverture des transactions dans la LHJMQ. Selon lui, il ne faut pas s’attendre à beaucoup de mouvements à travers le circuit lors de la période des Fêtes. 

• À lire aussi: Cooper croit au potentiel de Darche

• À lire aussi: Les débuts rocambolesques d’un commissaire

« Tout le monde s’étudie présentement. Ce qu’on voit, c’est que les équipes veulent faire les séries, donc celles plus bas dans le classement ne sont pas prêtes à laisser aller leurs joueurs. Ça pourrait être une drôle de période d’échanges cette année, et différente de ce qu’on a vécu. Il y a une belle parité dans la ligue et tout le monde pense être capable de rivaliser avec tout le monde », a-t-il mentionné, mardi matin. 

PEU DE MUNITIONS

De son côté, Roy ne cache pas depuis le début de la saison que les Remparts visent les grands honneurs. Il avait affiché ses couleurs l’été dernier en faisant l’acquisition de Zachary Bolduc et Louis Crevier, entre autres. 

Ce faisant, il a échangé un total de quatre choix de première ronde pour les deux joueurs (trois pour Bolduc et un pour
Crevier). Il ne dispose donc plus de beaucoup de munitions pour y aller de grands coups d’éclat lors de la période des Fêtes, n’ayant pas de premier choix pour les repêchages de 2022 et 2023. 

Les transactions dites « élastiques », lors desquelles une formation s’engage à envoyer un joueur à une autre formation à la fin de la saison, sont aussi peu probables dans le camp des Remparts puisqu’ils espèrent encore faire partie des formations de tête l’an prochain. 

« Bolduc et Crevier sont les deux joueurs-clés qu’on est allé chercher durant l’été. On voulait améliorer notre brigade défensive et je pense qu’on l’a fait, on voulait de la stabilité devant le filet et on compte sur deux bons gardiens. J’aime la profondeur de l’équipe. Ceci dit, on va continuer d’écouter. On n’est pas pressé. Les morceaux qu’on aimerait ajouter vont être plus difficiles à aller chercher », a-t-il concédé. 

ÉVALUATION

Il reste encore un peu moins d’un mois avant la fermeture officielle du marché des transactions, le 6 janvier prochain. Roy estime donc avoir encore de la marge de manœuvre pour finaliser l’évaluation de l’alignement qu’il a entre les mains. 

« Je ne m’attends pas à beaucoup de mouvements. Je peux me tromper, mais les prix vont être très exorbitants et peu d’équipes sont prêtes à bouger. De notre côté, on a encore des matchs avant et après Noël. À partir de là, on va avoir du temps pour évaluer et voir ce qui se passe à travers la ligue. » 

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.