/news/coronavirus
Navigation

Le masque de retour dans les écoles primaires de la région de Québec

Les écoliers de la Capitale-Nationale devront le porter en classe, à l’exception de ceux de Charlevoix

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la campagne de vaccination qui est en cours chez les enfants de 5 à 11 ans, les autorités de santé publique de la Capitale-Nationale s’apprêtent à imposer de nouveau le port du masque en classe aux élèves du primaire.

• À lire aussi: 1367 nouveaux cas et deux décès de plus au Québec

• À lire aussi: Les vaccins pourraient être moins efficaces contre Omicron, selon de premiers éléments

Cette mesure, qui va entrer en vigueur dans les prochains jours, s’inscrit dans une « logique préventive » à l’approche du temps des Fêtes, a expliqué le Dr André Dontigny, directeur de santé publique au CIUSSS de la Capitale-Nationale. 

« On est aussi dans une situation épidémiologique où on est en recrudescence ces dernières semaines avec des éclosions, particulièrement dans les milieux scolaires primaires », a-t-il ajouté.

Sur 29 éclosions actives, on en dénombre 14 dans des écoles primaires. Le port du masque sera réintroduit afin de briser la chaîne de transmission, dans la plupart des sous-territoires de la région de la Capitale-Nationale, sauf dans Charlevoix.

« On veut une période des Fêtes en contrôle », a affirmé le Dr Dontigny.

  • Écoutez l’entrevue de Nancy Delagrave, coordonnatrice scientifique du collectif COVID-STOP

Les élèves de l’école des Écrivains, sur la rue Jacques-Crépeault, à Québec, devront terminer l’année avec le port du masque obligatoire en classe, comme dans la plupart des écoles primaires de la Capitale-Nationale.
Photo Stevens LeBlanc
Les élèves de l’école des Écrivains, sur la rue Jacques-Crépeault, à Québec, devront terminer l’année avec le port du masque obligatoire en classe, comme dans la plupart des écoles primaires de la Capitale-Nationale.

Les centres de services scolaires ont été rencontrés. Le moment de l’entrée en vigueur de la mesure reste à déterminer. La date du 10 décembre a toutefois été évoquée. Les parents recevront une lettre sous peu.

Cette décision survient alors que la campagne de vaccination chez les 5 à 11 ans bat son plein. Selon le Dr Dontigny, la campagne va même « très bien » puisque 59 % des jeunes de 5 à 11 ans de la région ont reçu une première dose de vaccin ou ont pris rendez-vous, par rapport à la moyenne provinciale, qui est de 45 %. 

« Faible risque »

« Ce n’est pas au point d’avoir des inquiétudes au niveau des hospitalisations, mais on invite la population à une certaine prudence », a déclaré le directeur.

L’obligation de porter le masque en classe fera en sorte que si un cas positif se déclare, les enfants seront jugés « à faible risque » et n’auront pas à s’isoler pendant 14 jours.

« Bien entendu, cela peut être perçu comme une contrainte pour certaines personnes, mais c’est une contrainte minimale », avance le Dr Dontigny.

Pas de changement

Dans Chaudière-Appalaches, où le port du masque au primaire est déjà obligatoire dans plusieurs sous-régions, la Santé publique ne prévoit pas étendre cette mesure davantage.

« Oui, on a plus de cas [...], mais on ne voit pas les impacts au niveau des hospitalisations, au niveau des décès. Notre population est de plus en plus vaccinée. La vaccination des 5-11 ans avance très bien, donc je vois déjà de plus en plus que l’avenir va être positif », a résumé la directrice régionale de santé publique, la Dre Liliana Romero, même si la région enregistre une augmentation de 60 % des nouveaux cas depuis deux semaines.  

– Avec la collaboration de Dominique Lelièvre 

Éclosions par type de milieu  

Il y a 29 éclosions actives sur le territoire de la Capitale-Nationale :  

  • 14 dans des écoles primaires  
  • 6 dans des milieux de travail 
  • 4 dans des milieux de garde 
  • 1 dans une école secondaire et postsecondaire 
  • 1 dans un milieu de vie (CHSLD, RPA, RI-RTF) 
  • 1 dans un milieu de soins 
  • 1 dans un milieu sportif, récréatif et communautaire 
  • 1 dans un bar, restaurant ou café  

En date de mercredi, on comptait 512 cas actifs dans la Capitale-Nationale, incluant 185 cas chez les 5 à 11 ans. Au dernier bilan, il y avait sept personnes hospitalisées, dont une aux soins intensifs. 

Source : CIUSSS de la Capitale-Nationale 

À VOIR AUSSI         

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres