/opinion/columnists
Navigation

Le CIO doit faire un examen de conscience

Le CIO doit faire un examen de conscience
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Dans cinquante-sept jours, les Jeux olympiques d’hiver s’ouvriront à Pékin. Normalement, c’est la préparation de nos athlètes qui devrait retenir notre attention.

Cependant, c’est l’aspect politique qui prend les devants présentement. Certains groupes, comme le Bloc Québécois, demandent le report des Jeux en raison des agissements des décideurs chinois.

Mais, pénaliser inutilement les athlètes qui rêvent à ce moment depuis des années n’est pas la solution.

Alors, on fait quoi ?

Boycottage diplomatique

Les États-Unis ont pris les devants en annonçant un boycottage diplomatique en manifestation contre le régime chinois. L’Australie et la Grande-Bretagne ont suivi la parade mardi.

Mercredi, Justin Trudeau a annoncé que le Canada allait se joindre au boycottage diplomatique.

On savait tous que le Canada allait finir par se joindre à ce boycottage. Est-ce que le Canada va subir les mêmes menaces que celles envoyées par la Chine à nos voisins américains ?

Probablement.

Mais quand on a des principes, on ne devrait pas craindre les représailles. Faut quand même se rappeler que la Chine a détenu arbitrairement deux Canadiens pendant plus de 1000 jours.

Le CIO dans tout ça ?

En 2015, après le désistement de quatre villes, la Chine a remporté les Jeux de 2022 devant Almaty, au Kazakhstan, au compte de 44 votes contre 40.

Ainsi, la Chine n’a pas volé les Jeux olympiques. Les membres du Comité international olympique ont décidé que c’était une bonne idée de retourner en Chine après les olympiades de 2008, malgré les agissements des dirigeants chinois.

Au début du XXe siècle, Pierre de Coubertin a dit que les Jeux olympiques devaient être « privés de toute ingérence politique ». Faut croire que les membres du CIO guident leurs actions en lien avec les propos de M. de Coubertin.

Cependant, quand on parle d’un pays qui bafoue les droits de la personne, le CIO ne devrait pas craindre de mélanger sport et politique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.