/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts ont beaucoup travaillé sur leur «patience»

Ils ont eu besoin de nombreux tirs pour gagner leurs matchs du week-end dernier

Pier-Olivier Roy des Remparts a raté une chance en or samedi dernier en tirant à côté du filet défendu par Francesco Lapenna des Voltigeurs de Drummondville, au Centre Vidéotron de Québec.
Photo Didier Debusschère Pier-Olivier Roy des Remparts a raté une chance en or samedi dernier en tirant à côté du filet défendu par Francesco Lapenna des Voltigeurs de Drummondville, au Centre Vidéotron de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Il a fallu beaucoup de lancers aux Remparts le week-end dernier pour venir à bout des Voltigeurs et des Mooseheads. Un total de 79, que Patrick Roy attribue au manque de « patience » de ses joueurs près du filet. 

C’est d’ailleurs un aspect de leur jeu que les Diables rouges ont pratiqué tout au long de la semaine alors qu’ils recevront vendredi soir les Huskies de Rouyn-Noranda et qu’ils se mesureront au Drakkar, à Baie-Comeau, dimanche. 

Plus tôt cette année, les Remparts ont battu le Drakkar par des pointages de 4 à 0 et de 6 à 1, et ont rossé les Huskies 6 à 2 lors d’un voyage en Abitibi. 

Mais ils ont aussi encaissé un revers de 5 à 0 face à Baie-Comeau et signé une courte victoire de 1 à 0 (en fusillade) contre Rouyn.

Il n’y a donc rien d’acquis à l’approche des matchs du week-end.  

« J’ai trouvé qu’on avait bien compétitionné en fin de semaine [face à Drummondville et à Halifax]. Mais peut-être qu’on n’a pas tiré avec la patience qu’on aurait dû avoir », a relevé l’entraîneur-chef des Remparts. 

« On a eu beaucoup de chances proches du filet, a-t-il ajouté. C’est ce qu’on a travaillé durant les derniers jours : s’assurer de changer la direction des tirs, de se créer de meilleures ouvertures devant le gardien. » 

L’attaquant Nathan Gaucher abondait dans le même sens que son mentor, jeudi : « On ne manque pas de chances de marquer, mais on doit capitaliser davantage sur ces occasions, a-t-il pointé. C’est pour ça qu’on pratique souvent les petits jeux. » 

Retours des blessés

William Rousseau devrait être de retour devant la cage des Remparts dimanche pour la rencontre à Baie-Comeau.

Blessé au dos la semaine dernière, le gardien de 18 ans n’avait pu disputer le match contre le Phœnix de Sherbrooke. Il avait ensuite dû faire l’impasse sur les rencontres du week-end, même s’il était habillé comme substitut pour l’une de ces parties. 

« William a disputé un entraînement complet [jeudi] et ç’a super bien été. Il faut que l’on voie comment son dos va réagir, a expliqué Roy. Mercredi, il s’est entraîné durant 35 minutes, alors qu’il ne devait rester sur la glace que pendant 20 minutes. Mais il se sentait bien. » 

Rousseau agira comme substitut vendredi soir pour la partie face aux Huskies. Un affrontement qui marquera aussi le retour au jeu du défenseur Nicolas Savoie (épaule) et de l’attaquant Mikaël Huchette (poignet). 


Les enfants de 12 ans et moins accompagnés d’un adulte pourront assister gratuitement aux matchs des Remparts de vendredi soir, du 30 décembre, ainsi qu’à ceux du 4 et du 7 janvier.

Nathan Gaucher s’amuse sous les projecteurs 

Nathan Gaucher, Attaquant des Remparts
Photo d'archives
Nathan Gaucher, Attaquant des Remparts

Évoluer dans la LHJMQ à 18 ans vient souvent avec son lot de pression. Et surtout celle d’être repêché par l’une des 32 formations de la Ligue nationale de hockey, au terme de la saison. 

La pression peut sembler d’autant plus grande quand on se fait accoler l’étiquette de potentiel choix de premier tour. 

Dans le circuit Courteau, trois joueurs se sont vu attribuer la note « A » lors du dévoilement de la première liste de la saison du bureau de recrutement de la LNH, en novembre. 

Du lot, il y a le joueur de centre des Remparts Nathan Gaucher, qui semble bien s’amuser sous l’œil des projecteurs. 

« Moi, ça ne me met pas plus de pression, a raconté Gaucher, jeudi. Je trouve juste ça vraiment le fun. C’est le fun d’être récompensé, de voir que les choses bougent à l’extérieur. Ça me pousse plus à me forcer sur la glace, pour prouver que ma place est là. » 

Pas pleinement satisfait

L’attaquant originaire de Longueuil avait surpris la saison passée en prenant le premier rang des pointeurs des Remparts, fort d’une récolte de 31 points en 30 matchs dans cette saison écourtée. 

Après 26 rencontres cette année, Gaucher figure au troisième rang chez les Diables rouges au chapitre des points, avec 21 (11 buts et 10 aides). 

Mais l’effectif de Québec a bien changé depuis la dernière campagne. 

On y retrouve de nouveaux joueurs d’impact : si le capitaine Théo Rochette (12 buts et 20 aides – 32 points) trône au sommet du palmarès des pointeurs des Remparts, c’est Zachary Bolduc (11 buts et 16 aides – 27 points), arrivé de l’Océanic de Rimouski durant l’entre-saison, qui pointe au deuxième rang. 

Malgré les recruteurs qui l’épient et ses statistiques offensives, Gaucher n’est pas pleinement heureux de ce qu’il montre sur la glace cette année. 

« Je suis satisfait de ma saison, mais je pense que je peux en donner encore plus, a relevé l’attaquant. Il faut que je m’améliore de plus en plus à mesure que la saison va avancer. » 

« Dans la défaite, on ne joue pas toujours super bien, et moi, je veux toujours aider mon équipe à gagner, a-t-il poursuivi. J’ai encore des petites choses à corriger, offensivement, défensivement. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.