/entertainment/movies
Navigation

Don't Look Up: une satire féroce

DON'T LOOK UP
Photo courtoisie, Netflix Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence, dans Don’t Look Up. Présentement en salles, le film sera disponible sur Netflix dès le 24 décembre.

Coup d'oeil sur cet article

Elle nous aura fait patienter toute l’année, mais la comédie la plus drôle de 2021 débarque enfin sur nos écrans. Son titre : Don’t Look Up.

Une étudiante en astronomie et son mentor font une découverte aussi importante que tragique : une énorme comète fonce tout droit vers la Terre, promettant d’exterminer la race humaine dans six mois et quelques poussières. Bref, la catastrophe est inévitable. 

Et alarmante. Pourtant, la découverte est reçue avec une indifférence aberrante, autant par le gouvernement américain que les médias et une bonne part de la populace. 

Distribution épatante

Satire délirante à la distribution costaude (Cate Blanchett, Timothée Chalamet, Jonah Hill, Tyler Perry et Mark Rylance figurent tous au générique), Don’t Look Up frappe fort. Très fort, même. Et ce, autant pour son humour cinglant que pour son réalisme désolant. Car on peut facilement y voir une allégorie de la crise climatique, ou même de la pandémie actuelle. 

Au centre de tout ça, Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence forment un noyau d’acteurs particulièrement solide, mêlant le drame et l’humour (souvent absurde) avec une aisance déconcertante. Dans les deux cas, il ne serait pas surprenant de les retrouver dans les courses aux nombreuses cérémonies de remise de prix à venir.  

Longueurs

On ne peut non plus passer sous silence la présence d’une Meryl Streep délicieusement décalée en présidente des États-Unis. Elle s’éclate visiblement dans cette version féminine – et, heureusement, fictive – de Donald Trump... lui-même ardent détracteur de la grande dame du cinéma. Le clin d’œil est pratiquement jouissif. 

À près de 140 minutes au compteur, Don’t Look Up aurait tout de même bénéficié d’un peu plus de temps en salle de montage, histoire de resserrer autant son intrigue que son traitement. On ne peut en effet s’empêcher de penser que quelques scènes auraient dû être raccourcies, voire carrément retirées du produit final. Un exemple ? Une performance musicale d’Ariana Grande – qui a elle-même un petit rôle dans le film – est présentée presque intégralement dans le dernier tiers. On s’en serait passé. 

Don’t Look Up ★★★★☆

Un film d’Adam McKay

Avec Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence et Meryl Streep. À l’affiche en salles, et sur Netflix à compter du 24 décembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.