/finance/business
Navigation

«Soyez respectueux envers les restaurateurs, svp!» supplient les propriétaires

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs restaurateurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean en ont marre du comportement de certains clients.

• À lire aussi: Pour le bien des restaurateurs, repensons le monopole de la SAQ

• À lire aussi: 7 questions pour votre réveillon: ce qu'il faut savoir sur les assouplissements annoncés

De plus en plus fréquemment, des gens réservent dans leur établissement, mais ils ne se présentent pas... sans même avertir.

Cette réalité fait très mal aux entreprises qui ont déjà été durement éprouvées en raison de la pandémie.

«Encore hier, j'ai une table de neuf personnes qui ne se sont pas présentées. En plus, on avait refusé environ une trentaine de clients dans la soirée», affirme le chef propriétaire du Restaurant La Cuisine, David Janelle, découragé.

«C'est choquant. On travaille pour organiser la soirée... En plus, on écrit aux personnes: "Vous avez une réservation pour 19h. Allez-vous vous présenter?" Elles nous répondent oui. Mais le soir même, elles ne sont pas là», se désole le propriétaire, qui demande aussi à la clientèle de prévenir lorsque le nombre de personnes est moindre que celui de la réservation prévue.

«Si tu vas souper chez ta grand-mère, ben tu y vas ou tu l'appelles pour dire que tu n'y vas pas. C'est la même chose... Soyez respectueux envers les restaurateurs, svp! Honorez vos réservations ou appelez pour canceller», insiste-t-il.

Certains restaurateurs ont même fait des publications sur les réseaux sociaux, dans les derniers jours, pour sensibiliser leur clientèle.

«Il tombe trois flocons et les gens décident de ne pas venir. Oui, on peut comprendre disons qu'ils viennent d'Alma ou 45 à 50 minutes [de route], la température peut jouer beaucoup, mais de là à ne pas appeler ou pas nous avertir...», dit le chef propriétaire du restaurant Temaki, Michaël Tremblay.

«Nous, la nourriture, on l'a préparée. On a callé le staff en conséquence. Donc à partir de là, on a des pertes», explique-t-il.

Pénalité

Même si la Loi sur la protection du consommateur l'interdit, le propriétaire de Temaki a décidé d'imposer des pénalités aux clients qui ne respectaient pas leur réservation. «C'est juste pour dire aux gens: regardez, on a votre numéro de carte de crédit. Si vous n'annulez pas 24 heures à l'avance, il y a 25$ qui va être pris sur votre carte de crédit par personne», explique-t-il.

«Les hôtels le font, les Airbnb le font. On fait faire une cuisine, on fait un dépôt... Pourquoi la restauration ne pourrait pas se faire respecter là-dedans [aussi]?» se demande M. Tremblay.

L'Association Restauration Québec (ARQ) rappelle aux restaurateurs d'être prudents avec cette façon de faire. «On ne peut pas prendre de montant comme dommage sans avoir informé le client et sans avoir de contrat», affirme le directeur des affaires publiques, Martin Vézina.

L'ARQ indique cependant qu'elle est en discussion pour faire changer la loi: «On essaie de trouver un moyen de, oui, pénaliser le client, mais avec un tarif modique, qui est plus un ticket modérateur, qui va juste permettre à éveiller des consciences», explique un responsable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.