/entertainment/stage
Navigation

Cirque: un camping divertissant

Un spectacle de la compagnie Théâtre à Tempo

Camping
Photo courtoisie, Emmanuel Burriel Le spectacle de cirque Camping est présenté au Diamant jusqu’au 30 décembre.

Coup d'oeil sur cet article

Le cirque se porte bien au Québec et l’on en a à nouveau la démonstration avec le spectacle Camping, au Diamant. Une proposition originale, sympathique et pleine de bonheur pour le temps des Fêtes.

• À lire aussi: Deux oeuvres de Robert Lepage en vedette au Diamant

Le Théâtre à Tempo, une compagnie de Québec, propose un spectacle qui mélange habilement cirque, théâtre, musique et art clownesque.

La trame narrative s’articule autour du camping. De son ouverture, avec l’arrivée des campeurs, jusqu’à sa fermeture en fin de saison.

On rencontre 12 artistes dans un décor où l’on retrouve des petites roulottes, une tente, une table à pique-nique, un foyer, un BBQ et des sapins. Une section spéciale permet à une soixantaine de spectateurs de s’asseoir dans des chaises de camping, un canot ou une balançoire. 

Le groupe diversifié et coloré est composé de sportifs, d’un séducteur mexicain et son exubérante conjointe, d’une « mémé » et son mari, et d’autres personnages. 

Une des forces de Camping est l’énorme talent que l’on retrouve au sein de cette distribution. Ça fait des acrobaties, ça joue de la musique, ça bouge et ça danse. Les artistes habitent parfaitement leurs personnages. C’est rythmé et très dynamique. Les artistes s’amusent, s’éclatent sur les planches, et c’est palpable.

Du plaisir

Les numéros sont amenés avec beaucoup d’originalité. On est plus dans les habiletés, l’exécution et le plaisir que dans le risque. 

On assiste à des numéros complexes de jonglerie avec Nate Armour et Aaron DeWitt, à un beau moment musical où les moustiques s’invitent autour du feu, à une spectaculaire chasse au hot-dog et à un superbe segment de cerceau avec Érika Hagen-Veilleux. 

Publio Alberto Rabago, dit Fabricio, le séducteur, invitera quelques spectateurs sur les planches pour un numéro très rigolo. Tout le monde est bon.

Le tout est appuyé par de la musique originale jouée en direct, des portions enregistrées et des extraits de chansons bien choisies. 

À la fin, les campeurs quittent le camping avec une certaine nostalgie du bel été qu’ils ont vécu. Et le public quitte le Diamant avec le sentiment d’avoir passé une superbe soirée avec une proposition originale, réussie et qui fait du bien. Camping est à l’affiche jusqu’au 30 décembre.