/news/consumer
Navigation

Des hausses de coût jusqu’à 25 % sur les jouets d’enfants

La valeur de ce qu’on va trouver sous le sapin grimpe aussi

Philip Strauss
Photo Julien McEvoy Si Philip Strauss n’a pas eu le choix d’augmenter certains prix, il absorbe pour l’instant la majorité des hausses qu’il a reçues de ses fournisseurs. On le voit ici dans sa boutique Tik Tak Toc de la rue Masson, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Que vous ayez déjà fait vos emplettes de Noël ou non, sachez qu’il vous en coûtera de 10 à 25 % plus cher pour gâter les enfants et les plus grands cette année. 

• À lire aussi - Nombreux colis dérobés à la porte: plusieurs voleurs filmés et dénoncés sur les réseaux sociaux

« On a fait deux augmentations de prix à nos clients cette année, on n’a pas le choix, ça nous pop dans la face », lance Marc Fournier, patron des Éditions Gladius. 

L’entreprise québécoise conçoit, fabrique, importe et distribue des jeux et des jouets aux quatre coins de la province depuis 25 ans.  

« On n’a pas augmenté nos prix les dix premières années, et depuis, on se maintenait à une augmentation aux deux ans », ajoute-t-il.  

« Tout coûte plus cher », du transport aux matières premières. Même les délais pour obtenir du carton sont passés d’une semaine à deux mois.  

« Qu’on fabrique le produit ici ou non, les hausses peuvent représenter de 10 à 20 % pour le consommateur », fait valoir M. Fournier.  

Il donne l’exemple d’un jeu de société qui est passé de 14,99 $ à 17,99 $ cette année. 

Certains produits ont même connu des hausses grimpant jusqu’à 25 %. 

Hausses généralisées 

Au Saguenay, une copropriétaire de six boutiques Galerie du jouet constate que les hausses de prix sont généralisées chez ses fournisseurs.  

« J’en ai plus d’une centaine et ils ont presque tous augmenté leurs prix. Ceux qui ne l’ont pas fait nous ont déjà écrit pour 2022 », indique Audrey Tremblay.  

Philip Strauss
Photo courtoisie

Si ses rayonnages sont encore pleins, ce n’est pas le cas de ceux du grand magasin Benjo, à Québec.  

La copropriétaire Valérie Hamel dit avoir absorbé la majorité des hausses, mais remarque que les clients « ont commencé à magasiner plus tôt cette année ». Environ 80 % de l'inventaire de jouets chez Benjo coûtent, aujourd'hui, plus cher à produire et à faire venir en sol québécois. 

«Presque tous les fournisseurs ont eu des augmentations de prix», souligne au Journal Mme Hamel. Cette dernière pointe notamment du doigt les frais de transport qui ont grimpé pour expliquer cette situation.  

Du côté du magasin-entrepôt Club Jouet, la direction confirme sentir aussi une pression à la hausse sur les prix. Les commandes pour les Fêtes ont toutefois été effectuées très tôt dans l’année, ce qui a permis de limiter les impacts.  

«Il y a des fournisseurs que cela fait trois fois qu’ils changent leurs prix depuis le début de l’année», avance Laurent Côté, acheteur pour le détaillant de Québec. 

À Montréal, le propriétaire de la boutique Tik Tak Toc absorbe lui aussi les hausses. « C’est trop gênant de les refiler aux clients, mais je ne pourrai pas faire ça tout le temps », lance Philip Strauss.  

Lui aussi a reçu beaucoup de listes de prix à la hausse de la part de ses fournisseurs cette année.  

Même le géant Costco n’est pas épargné. La semaine dernière, l’entreprise américaine a annoncé que certains jouets et articles saisonniers ne seraient pas offerts avant Noël.  

L’enseigne dit avoir dû jongler avec la crise maritime et la rareté des conteneurs, des retards de livraisons, des pénuries de matières premières, la hausse du coût de la main-d’œuvre, le manque de chauffeurs de camion ainsi que les perturbations causées par la COVID-19. 

EXEMPLES DE PRODUITS EN HAUSSE  

Pâte à modeler Tutti Frutti, 4 pots

  • 7,99 $ en avril     
  • 9,99 $ en décembre     
  • Hausse de 25 %   

Jeu de poches 2 en 1 action 500

  • 46,99 $ en avril      
  • 54,99 $ en décembre      
  • Hausse de 17 %   

Cartes Pokémon, paquet booster

  • 3,99 $ en avril     
  • 4,99 $ en décembre      
  • Hausse de 25 %   

À VOIR AUSSI