/news/politics
Navigation

Faille informatique: le quart des sites internet de nouveau accessible

Le ministre Éric Caire
CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES Le ministre Éric Caire

Coup d'oeil sur cet article

Le quart des sites internet gouvernementaux fermés le week-end dernier en raison d’une menace de sécurité sont de nouveau accessibles, a rapporté Éric Caire, qui est devenu mercredi le tout premier ministre de la Cybersécurité et du Numérique.

• À lire aussi: Brèche informatique mondiale et historique: des experts parlent d’une cyberpandémie

• À lire aussi: Le gouvernement paralysé: près de 4000 sites web vulnérables débranchés

Au moment d’écrire ces lignes, 1044 sites gouvernementaux avaient été remis en ligne, à la suite de vérifications qui ont permis soit de confirmer l’absence de vulnérabilité, soit d’apporter les correctifs nécessaires. 

En fin d'après-midi, la situation pour 500 autres sites était encore sous analyse ou en voie d’être corrigée. À terme, l’ensemble des sites qui ont fait l’objet d’une fermeture sera vérifié.

Rappelons que la faille «Log4Shell», découverte la semaine dernière à l’échelle planétaire, permet à des pirates informatiques de prendre possession d’un serveur, par exemple en y installant un logiciel de cryptominage. Heureusement, un correctif est déjà disponible. 

«Au niveau du gouvernement, on n’a pas subi d’attaque avec cette faille-là», a répété le ministre Caire. 

Efficacité nouvelle 

Selon lui, la vitesse avec laquelle le Québec a agi dans ce dossier illustre l’agilité dont s'est doté le gouvernement en créant un ministère de la Cybersécurité et du Numérique. 

«Il y a [désormais] un vaisseau amiral en cybersécurité. On a reçu la nouvelle [concernant la faille] vendredi. Les analyses ont été faites et dès le lendemain, la décision a été prise de fermer les systèmes», s’est-il félicité. 

Le député caquiste de La Peltrie a d'ailleurs été assermenté officiellement dans ses nouvelles fonctions de ministre en titre. Il était jusque-là ministre délégué à la Transformation numérique. 

Le premier ministre François Legault a souligné que, dans le cadre de ses nouvelles responsabilités, M. Caire «sera chargé de protéger l'État des cyberattaques et de protéger les données des Québécois et du gouvernement». 

«Il est indispensable de nos jours que l'État soit à l'avant-garde en matière de cybersécurité et de numérique. On a besoin d'améliorer nos systèmes de données pour avoir des organisations plus efficaces, mieux gérées, plus agiles et pour simplifier la vie des Québécois», a déclaré M. Legault dans un communiqué.