/finance/news
Navigation

Travailler 32h, être payé pour 37,5h!

Coup d'oeil sur cet article

Pour attirer et retenir le personnel, une entreprise de Trois-Rivières payera cinq heures et demie à ses employés chaque semaine pour qu’ils prennent du temps pour eux, tout en conservant le même salaire.

Travailler 32 heures par semaine tout en étant payé pour 37,5 heures, c'est ce dont les employés de Diffusion Solutions Intégrées (DSI) pourront profiter à compter de janvier 2022.

Au moment où la pénurie de main-d'œuvre frappe dans tous les secteurs, l'entreprise du domaine des technologies de l'information veut miser sur le bien-être de son équipe.

«On se rend compte qu’on peut toujours essayer d’augmenter les salaires, donner plus d’argent, mais une chose qu’on ne peut pas acheter avec ça, c’est le temps. C’est ce qu’on vient offrir à tout le monde», explique le président-directeur général, Louis-Philippe Poulin.

À quelques semaines du début du projet pilote, les travailleurs se réjouissent. Plusieurs profiteront de ce temps pour se reposer, pour reprendre des activités laissées de côté en raison du travail ou encore se découvrir de nouvelles passions.

«Le dessin, l’écriture. Moi je touche beaucoup aux arts, alors j’aimerais bien ça me lancer dans ces trucs-là», assure le gestionnaire de projet à l’entreprise, Frédéric Beaudoin.

Réorganisation du travail

Il y a des défis à couper une journée complète de travail chaque semaine. Le plus grand, c'est d'optimiser le travail pour réaliser les tâches en moins de temps.

Il faudra repenser les réunions, les raccourcir lorsque c'est possible et rester très discipliné. «On a surtout ciblé des journées en milieu de semaine où les gens doivent être là. Ça nous force à dire: est-ce qu’on a vraiment besoin d’une heure pour cette rencontre-là», fait voir un associé chez DSI, Sébastien Labrie.

Par contre, M. Poulin prévient qu'il est important de rester disponible pour les clients, même le vendredi après-midi.

Les employés peuvent se présenter au bureau ou poursuivre le travail à la maison. Une flexibilité qui plait à plusieurs. Pour l’entreprise, ça facilite également le recrutement à l'extérieur de la région.

Le projet-pilote sera mis à l'essai durant six mois à partir du 3 janvier 2022. Si la méthode est fonctionnelle, elle deviendra le nouveau quotidien de l'équipe. Pour l’entreprise, il s’agit d’un investissement de près de 250 000$ pour le bien-être des employés.