/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts massacrent les Voltigeurs

Les Remparts massacrent les Voltigeurs
Photo d'archives, Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Difficile de demander un meilleur scénario avant la pause de Noël pour les Remparts de Québec, qui viennent de dominer coup sur coup les Tigres de Victoriaville et les Voltigeurs de Drummondville.

• À lire aussi: [VIDÉO] Un but d’un gardien dans la LHJMQ!

• À lire aussi: L’Océanic revient de l’arrière et gagne en prolongation sur le Drakkar

• À lire aussi: Saguenéens: match à oublier face aux Tigres

Samedi, à Drummondville, la troupe de l’entraîneur-chef Patrick Roy n’a pas levé le pied de l’accélérateur pour filer vers une victoire de 9 à 3. Le chef d’orchestre des Remparts a donné le crédit à ses joueurs.

«C’est un peu comme le match d’hier [vendredi], a commenté Patrick Roy. On a été vraiment solide pendant les deux premières périodes [...]. Ce qu’on veut, c’est jouer de la bonne façon et c’est ce qu’on a vu. Même à 9 à 1, je sentais que l’on continuait de travailler.»

«Depuis quelques semaines, on joue avec beaucoup de confiance, a-t-il ajouté. Je sens que notre jeu a monté d’un cran. Même à l’approche de la période des Fêtes, notre groupe est resté focus et c’est tout à l’honneur des joueurs.»

Dans la victoire, Zachary Gravel a inscrit un tour du chapeau et James Malatesta a terminé la rencontre avec quatre mentions d’aide.

«C’est sûr que d’être capable de mettre Malatesta, Gravel et Mikael Huchette sur notre troisième trio, ça nous donne une profondeur assez solide, a poursuivi l’entraîneur. On a quatre trios qui peuvent produire offensivement.»

À l’approche de la période de transactions, Patrick Roy ne sent aucune urgence. Il est très confortable avec le groupe qu’il a sous la main.

«Du côté des transactions, il n’y a rien de préparé, a-t-il mentionné. Lorsqu’on joue comme ça, c’est difficile regarder ailleurs.»

Inacceptable

Dans le camp des Voltigeurs, l’entraîneur Steve Hartley a qualifié le résultat «d’inacceptable». Il a vu sa troupe s’écrouler en fin de première période en accordant trois buts en quelques minutes.

«La chaîne a débarqué solide, a dit Hartley. On avait eu un bon départ et on a eu de bonnes chances de marquer.»

Steve Hartley a blâmé le travail des officiels qui, selon lui, ont aidé le travail des Diables rouges.

«J’ai trouvé nos deux punitions tirées par les cheveux, a-t-il fait savoir. Les Remparts avaient une avance de 2 à 0 à ce moment-là et c’est tombé 4-0 par la suite. Ils n’ont pas besoin d’aide, mais on se devait d’être meilleur [...]. On a fait face à de l’adversité et on a mal réagi.»

Québec profitera de plus d’une semaine de repos, avant de se diriger vers Baie-Comeau pour affronter le Drakkar. Les Remparts seront de retour devant leurs partisans le 30 décembre prochain pour se mesurer à l’Océanic de Rimouski.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.