/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un gros merci au personnel scolaire

Quebec
Photo d’archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Selon ma collègue Daphnée Dion-Viens, en date du 17 décembre, 1555 écoles primaires et secondaires ont recensé au moins un cas de COVID-19, ce qui représente 52% des établissements scolaires québécois. Le réseau scolaire compte désormais 7512 cas actifs, un nombre record depuis le printemps 2020.

Le 16 décembre dernier, je lisais la publication Facebook du Dr Alain Vadeboncoeur: «Si on accepte que la transmission est aérienne et que la position dans une pièce fermée a peu d'importance, la relation entre le nombre de personnes et le nombre de contacts n'est pas linéaire [...]. Par exemple, de 20 à 10 personnes, on passe de 190 contacts à 45 (4 fois moins). De 10 à 5, on passe de 45 contacts à 10 (4,5 fois moins). De 5 à 2, on passe de 10 à... 1 (10 fois moins).»

À ce moment, je n’ai pu m’empêcher de penser au va-et-vient de centaines d’enfants ou de plus d’un millier d’ados dans nos écoles primaires et secondaires. À l’ensemble des locaux mal aérés où entrent et sortent plusieurs groupes au cours de la même journée. À la cafétéria, aux gymnases, à l’agora ou à l’auditorium bondés...

Ça m’a aussi rappelé une anecdote. Je suis allé faire une radiographie récemment. À la clinique, la dame à l’accueil m’a demandé ma carte d’assurance maladie. Derrière son Plexiglas, elle m’a tendu un petit cabaret afin que je puisse y déposer celle-ci. Petit cabaret qu’elle a pris bien soin de désinfecter par la suite.

À ce moment, je n’ai pu m’empêcher de penser à mes 120 élèves et à leurs 120 travaux qui touchent mes mains régulièrement. À mes explications à moins d’un mètre de leurs visages lorsqu’ils ont des questions.

Merci

Je sais de quelle façon se passe la vie scolaire et, quand je prends connaissance du nombre de cas actifs dans nos écoles, j’ai une pensée spéciale pour tout le personnel qui travaille dans nos écoles.

Je tiens à vous féliciter et à vous remercier.

Félicitations pour votre travail dans l’incohérence, l’incertitude et le risque. Pour votre professionnalisme. Votre dévouement. Votre résilience.

Merci au personnel de soutien. Des employés indispensables qui travaillent souvent dans l’ombre: concierges, secrétaires, techniciens en éducation spécialisée, surveillants d’élèves, préposés aux élèves handicapés, éducatrices en service de garde, techniciens en travaux pratiques, etc.

Merci au personnel professionnel. Des acteurs qui contribuent à l’épanouissement et à la réussite des élèves: psychologues, orthophonistes, psychoéducateurs, orthopédagogues, conseillers pédagogiques, conseillers d’orientation, etc.

Merci au personnel cadre. La pression est forte. Un merci plus particulier aux directions et aux directions adjointes qui travaillent sans relâche depuis le printemps 2020.

Merci aux enseignants. À ceux et celles qui partagent leur vie avec des dizaines ou des centaines d’élèves, sachant que des mesures strictes seraient impossibles à respecter dans nos établissements scolaires et qui ont dû faire le deuil d’une certaine sécurité pour le bien des enfants et des adolescents.

Certes, il y a la pandémie. Mais il y a aussi la pénurie de la main-d’œuvre qui amplifie nos problèmes. Malgré tout, le personnel scolaire tient encore et toujours «l’école à bout de bras».

À tous mes collègues sur le terrain, un joyeux Noël et une bonne année 2022.

Repos. Santé. Bonheur.

P.-S. — Une bonne année à tous mes élèves. Je vous souhaite une vraie vie d’ado pour 2022 et j’espère vous revoir le plus vite possible dans un monde réel.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.