/news/coronavirus
Navigation

Omicron force Loto-Québec à mettre à pied 2255 travailleurs

Certains pourraient éventuellement être transférés vers d’autres services

FD-CORONAVIRUS-FERMETURE-CASINO
Photo d’archives, Agence QMI Pour bon nombre de salariés de la société d’État, il s’agit de la troisième mise à pied depuis le début de la pandémie de COVID-19. Ci-haut, la première fermeture des établissements de jeu de Loto-Québec, en mars 2020, peu après le début de la crise sanitaire.

Coup d'oeil sur cet article

Le couperet tombe chez Loto-Québec. En raison de la fermeture des casinos et des salons de jeux depuis lundi, la société d’État a dû licencier, pour une période indéterminée, 2255 travailleurs.

• À lire aussi: Loto-Québec ferme ses casinos

« Nous sommes conscients des conséquences de cette nouvelle sur les employés touchés et leurs proches. Nous souhaitons que la situation puisse se rétablir le plus rapidement possible », a indiqué le porte-parole, Renaud Dugas, précisant que cette décision avait été prise à « contrecœur ». 

Ces derniers jours, la direction disait vouloir évaluer la situation avant de trancher pour ses travailleurs. Lors du premier confinement, rappelons que Loto-Québec avait pris la décision de verser le plein salaire à tous ses employés renvoyés à la maison. La facture avait alors été de 53,6 millions $. 

À l’automne 2020, lors de la deuxième fermeture des établissements de jeux en raison du virus, Loto-Québec avait toutefois choisi de ne pas payer de nouveau son personnel touché. Ce sera également le cas cette fois-ci.

Loto-Québec n’écarte pas la possibilité de transférer, selon ses besoins, certains employés dans d’autres départements ces prochaines semaines, comme le service à la clientèle. 

Autre coup dur

Pour plusieurs salariés, dont les croupiers, il s’agit d’une troisième mise à pied depuis l’arrivée de la COVID-19 en sol québécois. Pour plusieurs, le temps des Fêtes est habituellement une période lucrative en raison des pourboires. Il s’agit d’ailleurs du moment le plus achalandé durant l’année dans les casinos. 

Ce ne sont pas tous les employés qui avaient encore été rappelés. Avec ces nouvelles coupes, plus de 4000 travailleurs chez Loto-Québec sont à la maison. Certains ont déniché un nouveau métier dans l’attente, ces derniers mois. 

Lundi, en raison des nouvelles restrictions visant à ralentir la propagation du variant Omicron, Loto-Québec a fermé à 17 h tous ses établissements de jeux. Les activités de bingo, de Kinzo et l’offre de loterie vidéo dans les bars ont également été suspendues pour une période indéterminée. 

« Nous avons déjà géré cette crise-là et nous savons comment le faire », avait souligné au Journal le président et chef de la direction, Jean-François Bergeron.

Entre avril et septembre 2021, Loto-Québec a réalisé des ventes de 1,08 milliard $ et un profit de 584 millions $. Durant ces six mois, les revenus des casinos terrestres et des salons de jeux, qui avaient rouvert graduellement à partir de la mi-juin, ont atteint 186 millions $. 

À voir aussi     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.