/misc
Navigation

Vaccination: faut retrouver notre Formule 1 rapidement!

Vaccination: faut retrouver notre Formule 1 rapidement!
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Au début de la campagne de vaccination, Christian Dubé tapait du pied, car le Québec manquait de vaccins.

Le ministre de la Santé critiquait le manque de vaccins en provenance du fédéral: «On était bien parti, mais, là, on ne vaccine presque plus!»

Douze mois plus tard, le 14 décembre plus précisément, on apprenait de la bouche de M. Dubé que le Québec manquait de vaccinateurs.

Le ministre de la Santé a lancé un appel à l’aide. Heureusement, il a été entendu. Plus de 8000 personnes ont levé la main pour aider à la vaccination.

L’aide de l’armée

En juin dernier, le Québec vaccinait souvent plus de 100 000 personnes par jour. Aujourd’hui, on vaccine moins de 70 000 personnes quotidiennement.

Comment peut-on expliquer que le Québec n’ait plus la capacité de vacciner comme au printemps passé?

Pour redémarrer la machine, le gouvernement du Québec appelle l’armée en renfort, comme dans les CHSLD.

Le 21 décembre, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a confirmé sur Twitter que le Québec demandait l’aide de l’armée: «Omicron menace la capacité hospitalière du Québec. Il faut accélérer la vaccination des Québécois. J’ai officiellement demandé au gouvernement fédéral l’assistance des Forces armées canadiennes...»

Pourquoi avoir tant attendu?

Avec la flambée des cas depuis plusieurs semaines en Europe et la découverte du variant Omicron le 25 novembre, il est surprenant que le gouvernement ait attendu jusqu’au 14 décembre pour faire un appel à tous pour relancer massivement la vaccination.

Il faut croire que notre excellent taux de vaccination a créé un faux sentiment de protection face à ce nouveau variant. Nos décideurs pensaient qu'attendre six mois entre la deuxième et la troisième dose était la chose à faire, mais ça nous a clairement joué un tour face à Omicron.

Si nos points forts depuis le début de la campagne contre la pandémie sont maintenant rendus nos points faibles, c’est un peu inquiétant pour la suite des choses.

Sur ce, joyeux Noël!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.