/lifestyle/psycho
Navigation

Des stratégies pour retrouver l’équilibre

Isabelle Soucy
Photo courtoisie, Chantal Carbonneau

Coup d'oeil sur cet article

Le stress quotidien, les nouveaux défis (nombreux ces temps-ci !), les transitions difficiles, les épreuves traumatisantes et les deuils : les causes de détresse psychologique sont nombreuses, sans compter les effets négatifs de la pandémie mondiale. La psychologue Isabelle Soucy, avec méthode et beaucoup de bienveillance, propose des outils pour guider les gens sur le chemin de la résilience dans un livre essentiel, Calme au cœur du chaos.

Isabelle Soucy propose une approche originale qui puise à même les principes de diverses écoles de psychothérapie, de même que dans ceux de la pleine conscience, du yoga et de l’hypnose. 

Son livre, qui est à la fois un carnet de réflexion, un compagnon de route et un formidable livre de chevet, permet de mieux se connaître, de cibler ses besoins, de repérer les différents « stresseurs » qui minent le quotidien et d’agir pour se sentir mieux.

Généreuse (allez faire un tour sur son site web !) et soucieuse du bien-être d’autrui, Isabelle Soucy propose des exercices simples, mais efficaces pour apaiser le système nerveux, augmenter l’intolérance face à l’incertitude et amorcer un processus de guérison.

Le stress chronique

Son livre, préfacé par l’éminent Dr Serge Marquis (auteur du best-seller Pensouillard le hamster) est très pertinent, d’autant qu’elle parle du stress chronique. C’est une problématique qui fait beaucoup de dégâts en ce moment.  

Isabelle Soucy fait des liens directs avec la pandémie. « Ce que j’ai constaté en clinique, c’est que chaque vague a eu son phénomène psychologique. Dans la première vague, on était en état de crise, en adaptation à ce qui se passait, et on essayait de comprendre la situation. Tout le monde était un peu en mode panique », commente-t-elle.

La seconde vague a amené de la déprime et lors de la troisième vague, elle a constaté une certaine irritabilité de la population. « C’est comme si nos ressources adaptatives étaient sursollicitées, trop longtemps. C’est là qu’on embarque dans le stress chronique : la situation se prolonge et on ne sait pas trop combien de temps ça va durer encore. »

Elle précise qu’on n’a plus vraiment de réserves, au niveau de nos capacités d’adaptation, et qu’il faut donc se créer de nouveaux repères. 

« Il faut mettre en place des stratégies qui vont aider à retrouver un certain équilibre et apaiser le système nerveux qui est sursollicité dans la situation actuelle. C’est taxant pour tout le monde et on le voit dans les statistiques : la détresse s’est multipliée depuis le début de la pandémie. »

Des actions à poser

Que peut-on faire, ici et maintenant, pour améliorer la situation ? « Il ne faut pas se décourager et la réalité fait qu’on doit cogner à plusieurs portes avant d’avoir accès à des professionnels. On peut élargir le bassin de professionnels : il y a des psychologues, mais il y a aussi des travailleurs sociaux, des conseillers en orientation, des ergothérapeutes en santé mentale. » 

Isabelle Soucy note qu’il faut reconnaître sur quoi on n’a pas de contrôle. « Il y a un certain processus d’acceptation et de tolérance, de deuil, à un certain niveau. Et il faut reconnaître ce sur quoi on a encore le pouvoir d’agir. »

La psychologue explique que oui, parfois, ça va mal dans différentes sphères de nos vies, mais peut-être pas dans 100 % des sphères de vie. « On a un petit contrôle sur le choix de notre centre d’attention dans le moment présent. Est-ce qu’on veut continuer en tout temps à ruminer sur ce qui se passe ou si on veut centrer notre attention sur une interaction sociale positive ? »

Elle propose une activité toute simple : notre respiration. « C’est une stratégie d’ancrage qui nous suit partout. Plus ça devient déstabilisant autour, plus ça devient impératif de trouver une certaine stabilité, un refuge à l’intérieur de nous-mêmes. » 

  • Isabelle Soucy est psychologue clinicienne dans la région de Québec. 
  • Elle est titulaire d’un doctorat en psychologie, d’une attestation en enseignement du yoga et d’une certification en hypnose clinique. 
  • Elle offre des formations professionnelles, des ateliers et des services de supervision clinique. 
  • Pour trouver de nombreux outils essentiels : isabellesoucy.com  

EXTRAIT 

Isabelle Soucy
Photo courtoisie

Les conseils d’Isabelle Soucy :

« – Exercez vos techniques de respiration pendant votre conduite automobile, lorsque vous êtes immobilisé aux feux rouges ou lorsque la circulation est lente.

– Prenez le temps de respirer lorsque vous patientez dans une file ou dans une salle d’attente.

– Intégrez la pleine conscience lorsque vous marchez en vous déplaçant du point A au point B.

– Faites un exercice de relaxation ou de pleine conscience lors de vos pauses au travail ou entre certaines tâches.

– Exercez-vous à être pleinement conscient des sensations de votre corps lors de vos séances d’entraînement physique. Profitez-en pour apprécier le lien entre la respiration et le mouvement.

– Programmez un rappel sur votre téléphone intelligent ou sur votre montre pour vous indiquer de prendre une pause d’une minute pour respirer en pleine conscience. Ciblez de mini-exercices (par exemple, six respirations, six fois par jour).