/entertainment
Navigation

Bilan dans le monde de la culture: les moments marquants d’une année 2021 à oublier

Coup d'oeil sur cet article

Quand rien ne va plus comme avant, les artistes sont fidèles au poste. En 2021, nos vedettes préférées ont fait la manchette même si elles ont dû encore jongler avec les caprices de la COVID-19. Réouverture des salles, grandes premières au cinéma, les occasions de vivre la culture en personne ont été plus nombreuses qu’en 2020. Cela a fait un bien fou (jusqu’à l’arrivée du satané variant Omicron). Voici les faits saillants de l’actualité culturelle de 2021.

• À lire aussi: Révolution COVID: les spectacles diffusés sur le web sont là pour rester

1. L’adieu à une grande idole 

Photo d'archives

Le choc a été doublement brutal. On a d’abord appris que Michel Louvain était atteint d’un cancer de l’œsophage. Puis, une semaine plus tard, celui qu’on peut à juste titre considérer comme la première grande idole de la chanson québécoise rendait l’âme, à l’âge de 83 ans, plongeant dans le deuil des milliers et des milliers de dames en bleu. Ses chansons romantiques, sa gentillesse et son élégance resteront gravées à jamais dans le cœur des Québécois. 


2. Les femmes font leur place au cinéma 

Photo d'archives

Enfin, en 2021, les grands honneurs dans les festivals de cinéma et les cérémonies de récompenses consacrés au septième art n’ont pas été seulement réservés aux hommes. L’année a commencé avec le couronnement historique de Nomadland et sa réalisatrice, Chloe Zhao, aux Oscars, une victoire qui a fait boule de neige. La Française Julia Ducournau a mis la main sur la précieuse Palme d’or, à Cannes, pour son déstabilisant Titane, les prix Écrans canadiens ont plébiscité un film, Beans, tourné par la cinéaste mohawk Tracey Deer, le Gala Québec Cinéma a réservé ses plus beaux lauriers pour La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, et à Venise, c’est la cinéaste Audrey Diwan qui est repartie avec le Lion d’or pour L’événement


3. Retour modeste des festivals

Photo d'archives

La pause forcée aura duré un an. Dès que le gouvernement a assoupli les mesures sanitaires au printemps, les festivals ont sauté sur l’occasion pour relancer leurs activités. Évidemment, aucune star internationale n’a rassemblé 80 000 personnes sur les plaines d’Abraham. Tous les événements ont joué de prudence et opté pour des formules réduites. De toute façon, même s’il avait donné son feu vert, Québec avait imposé plusieurs restrictions, dont une limite du nombre de personnes admises sur les sites de spectacles. N’empêche, revoir Les Cowboys Fringants et Charlotte Cardin en plein air, quel bonheur!


4. Sans chanter, Céline fait les manchettes 

Photo courtoisie

Elle n’a lancé aucun album et elle n’est pas montée sur scène. Pourtant, Céline Dion a trouvé le moyen de faire encore parler d’elle abondamment en 2021. Elle a d’abord causé une certaine surprise en annonçant son retour à Las Vegas avec un nouveau spectacle présenté au Resorts World, pour finalement annuler les premières représentations, prévues en novembre, en raison d’ennuis de santé sérieux. Chez nous, c’est cependant la sortie du film Aline qui a fait couler le plus d’encre. Le film de la Française Valérie Lemercier, une biographie inspirée de la vie de son idole lancée sur La Croisette, a reçu un très bon accueil des critiques, mais a été désavoué par quelques membres de la famille Dion.


5. Charlotte, Roxane et Klô

Charlotte Cardin
Photo d'archives
Charlotte Cardin

Pendant longtemps, les chanteuses favorites des Québécois avaient pour prénom Ginette, Céline ou Isabelle. En 2021, Charlotte Cardin, Roxane Bruneau et Klô Pelgag ont confirmé leur statut de dignes héritières de nos grandes voix féminines. La première a lancé un premier album acclamé, vend des billets comme des petits pains chauds et ne cesse de séduire de nouveaux admirateurs hors de nos frontières. 

Roxane Bruneau
Photo d'archives
Roxane Bruneau

La seconde est clairement la nouvelle idole du public, comme en témoignent ses victoires dans des catégories soumises au vote populaire à l’ADISQ. 

Klô Pelgag
Photo d'archives
Klô Pelgag

Quant à la troisième, elle vient de dominer le Gala de l’ADISQ (13 Félix pour elle et ses collaborateurs) comme rarement un artiste québécois l’a fait avant elle. 


6. Des téléspectateurs fidèles à leurs vedettes

Photo d'archives

Malgré les attrayantes séries proposées par les plateformes comme Netflix, le public québécois a encore démontré une belle fidélité à la télé d’ici et ses artisans. Star Académie a fait un retour remarqué, les rebondissements de District 31 font jaser, Martin Matte a remporté haut la main son pari de ressusciter sa série Les beaux malaises, les rendez-vous du samedi de France Beaudoin à En direct de l’univers collectionnent les moments d’anthologie et le dimanche soir, Révolution, Chanteurs masqués et Tout le monde en parle se sont livrés une bataille de tous les instants. Que demandez de mieux ?


7. Un autre triomphe pour Denis Villeneuve

Photo d'archives

Inadaptable au cinéma, Dune ? C’est ce que tout le monde dit depuis la sortie du roman de Frank Herbert, en 1965. Nul autre que le réputé David Lynch s’y est cassé les dents, durant les années 1980. C’était un défi taillé sur mesure pour le maniaque de science-fiction qu’est Denis Villeneuve. Le cinéaste québécois, devenu un poids lourd à Hollywood, a relevé le défi avec brio. Son Dune est une splendeur visuelle qui a reçu les éloges de la presse internationale et à laquelle le public a répondu présent. Une suite a été commandée et un retour par la grande porte à la soirée des Oscars est presque une certitude pour Denis Villeneuve. 


8. La réouverture des salles de spectacle et de cinéma

Photo d'archives

Ferme, ouvre en distanciation, referme, rouvre avec un peu plus de spectateurs puis en pleine capacité et finalement, au moment où on ne pensait plus regarder derrière, une autre fermeture. La Santé publique a joué au yoyo avec les salles de spectacles et les cinémas pendant une bonne partie de 2021, au gré des soubresauts de la pandémie. La lumière avait commencé à briller plus fort au bout du tunnel à l’automne quand Ricky Martin et Enrique Iglesias avaient chanté devant 15 000 personnes au Centre Bell, comme dans le bon vieux temps. Dans les salles de cinéma, l’optimisme régnait grâce à Spider-Man. Puis, Omicron est arrivé.

JANVIER  

6 janvier : L’imposition d’un couvre-feu au Québec force le report de dizaines de spectacles partout en province. 

7 janvier : Rafael Payare succède à Kent Nagano à titre de chef d’orchestre de l’OSM. 

8 janvier : Mise en ligne sur Netflix de la série Lupin, dans l’ombre d’Arsène, qui remporte un vif succès. 

13 janvier : Cœur de pirate rachète sa maison de disques Dare to Care. 

Photo d'archives

14 au 22 janvier : ComediHa! présente une série de six galas dans une bulle sanitaire créée au Capitole de Québec. 

Février  

7 février : Après avoir été snobé par les prix Grammy, le chanteur torontois The Weeknd est la vedette du spectacle de la mi-temps du Super Bowl. 

10 février : Québecor fait l’acquisition de l’étiquette de disques Audiogram, qui compte dans ses rangs Daniel Bélanger, Jean-Pierre Ferland et Isabelle Boulay. 

18 février : Après 17 ans aux côtés de Guy A. Lepage, Dany Turcotte annonce son départ de Tout le monde en parle à la suite d’une controverse à propos d’une blague à l’émission. 

26 février : Fermés depuis cinq mois, les cinémas rouvrent enfin leurs portes et deux films québécois, La déesse des mouches à feu et Félix et le trésor de Morgäa, reprennent et prennent respectivement l’affiche. 

Mars  

11 mars : Les salles de spectacles de Québec rouvrent enfin leurs portes après cinq mois de fermeture. 

14 mars : Le producteur de musique de Montréal Louis Kevin Celestin, alias Kaytranada, remporte deux prix à la remise des Grammy Awards. 

Photo d'archives

21 mars : Sam Breton repart avec le titre d’humoriste de l’année au Gala Les Olivier. 

Photo d'archives

26 mars : Au tour des salles de spectacles de Montréal de rouvrir leurs portes, après six mois d’attente.

AVRIL  

14 avril : Une des plus grandes idoles du Québec s’éteint : Michel Louvain meurt des suites d’un cancer à l’âge de 83 ans. 

21 avril : Laurence Jalbert témoigne des épisodes de violence conjugale dont elle a été victime pendant dix ans. 

Photo d'archives

23 avril : Lancement de l’album Phoenix, de Charlotte Cardin. Très attendue, l’œuvre se hisse au premier rang du palmarès Billboard Canada durant deux semaines consécutives. 

25 avril : Nomadland remporte l’Oscar du meilleur film et Chloe Zhao devient seulement la deuxième femme, et la première non blanche, à remporter l’Oscar de la meilleure réalisation. 

Mai  

2 mai : William Cloutier remporte la grande finale de Star Académie

Photo d'archives

9 mai : Martin Matte et Julie Le Breton sont les chouchous du public lors de la 36e remise des prix Artis, couronnant ainsi une soirée faste pour l’équipe de la série télé Les beaux malaises 2.0

12 mai : Céline Dion annonce une série de concerts au Resorts World, dans le cadre de son grand retour à Las Vegas. 

19 mai : Le gouvernement Legault donne le feu vert pour la tenue de festivals au Québec, au cours de l’été. 

Juin  

6 juin : Meilleur film, meilleure réalisation : le film La déesse des mouches à feu triomphe au Gala Québec Cinéma. 

20 juin : Les Foo Fighters donnent le premier grand concert aux États-Unis. Ils réunissent 15 000 personnes détentrices d’une preuve de vaccination au Madison Square Garden. 

24 juin : Animé par Charlotte Cardin, Louis-Jean Cormier, Corneille, Sarahmée, Samian et Cœur de pirate, le grand spectacle de la fête nationale est présenté pour la première fois dans la région de Charlevoix. 

Photo d'archives

28 juin : Le Cirque du Soleil reprend vie à Las Vegas en relançant le spectacle Mystère. O suit quelques jours plus tard. 

JUILLET  

17 juillet : Titane remporte la Palme d’or du Festival de Cannes et Julie Ducournau devient ainsi la deuxième femme couronnée sur la Croisette.  

Photo courtoisie

8 juillet : Ludovick Bourgeois et le duo 2Frères donnent le coup d’envoi du Festival d’été, de retour après un an d’absence dans une formule plus modeste au Manège militaire de Québec. 

Photo d'archives

AOÛT  

5 août : Les Cowboys Fringants attirent 4000 personnes, la plus grande foule depuis le début de la pandémie, pour un concert en plein air à Rimouski. 

24 août: Les Rolling Stones perdent leur batteur. Charlie Watts s’éteint à l’âge de 80 ans. 

Photo d'archives

30 août: Edgar Fruitier est condamné à six mois de prison pour avoir agressé sexuellement un adolescent durant les années 1970.

Photo d'archives

SEPTEMBRE  

8 septembre : Coup d’envoi des Francos à Montréal, avec Klô Pelgag, devant une foule maximale de 2500 personnes. 

11 septembre : Après une première mondiale réussie à Venise, où les critiques ont été très élogieuses, le film Dune, de Denis Villeneuve, reçoit un accueil enthousiaste au Festival international du film de Toronto. 

15 septembre : Au tour du Festival de jazz de relancer ses activités après une pause d’un an. 

17 septembre : Mise en ligne par Netflix de la série coréenne Squid Game, qui sera le phénomène télé de l’année. 

19 septembre : L’animatrice France Beaudoin est la vedette du 36e gala des Gémeaux, d’où elle repart avec trois prix.

Photo d'archives

Octobre  

1er octobre : Pour une foule maximale de 7500 personnes, le Festival Osheaga propose une programmation 100 % canadienne avec Charlotte Cardin, Jessie Reyez et Half Moon Run comme têtes d’affiche.  

8 octobre : Le gouvernement lève la limite de spectateurs dans les salles de spectacle. 

9 octobre : 15 000 personnes célèbrent le retour des vedettes internationales au Québec lors du passage de Ricky Martin et Enrique Iglesias au Centre Bell. 

19 octobre : Victime de spasmes musculaires sévères, Céline Dion annule 21 représentations de son nouveau spectacle à Las Vegas. 

26 octobre : Grâce aux bons résultats du film aux guichets, Denis Villeneuve obtient le feu vert pour tourner la suite de Dune

29 octobre : La Cour Suprême tranche en faveur de Mike Ward : même si ses blagues sur Jérémy Gabriel étaient méchantes, elles n’étaient pas discriminatoires. 

NOVEMBRE  

7 novembre : Klô Pelgag et son équipe repartent du gala de l’ADISQ avec 13 Félix tandis que Roxane Bruneau confirme son statut de nouvelle enfant chérie des Québécois en remportant quatre trophées, dont ceux d’interprète et de chanson de l’année. 

23 novembre : Claudette et Michel Dion critiquement sévèrement le film Aline, une libre adaptation de la vie de Céline Dion jouée et réalisée par Valérie Lemercier. 

25 novembre : Le groupe Les Cowboys Fringants amorce une série de trois concerts en trois soirs au Centre Bell. 

29 novembre : Les émissions Chanteurs masqués et Révolution remportent la bataille des cotes d’écoute du dimanche soir de l’automne à la télé. 

Photo d'archives

DÉCEMBRE  

2 décembre : Le gouvernement annonce la construction d’un pavillon dédié entièrement à l’œuvre de Jean-Paul Riopelle au Musée national des beaux-arts du Québec, un projet évalué à 143 millions de dollars. 

18 décembre : Le Québec pleure la mort à l’âge de 74 ans de Renée Martel, icône de la scène country et interprète de l’inoubliable Un amour qui ne veut pas mourir

Photo d'archives

20 décembre : Devant la menace du variant Omicron, le gouvernement du Québec ordonne une quatrième fermeture des salles de spectacle et des cinémas depuis le début de la pandémie. 

25 décembre : Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée, à qui on doit les films C.R.A.Z.Y., Dallas Buyers Club et la série Big Little Lies, meurt à l’âge de 58 ans.

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.