/news/coronavirus
Navigation

Retour du couvre-feu, fin des rassemblements privés et rentrée scolaire reportée au Québec

Les hôpitaux approchent du point de rupture, met en garde le premier ministre François Legault

Coup d'oeil sur cet article

Devant un réseau hospitalier qui frôle le point de rupture face au variant Omicron, François Legault a annoncé jeudi le retour du couvre-feu et de plusieurs autres restrictions sanitaires draconiennes. 

• À lire aussi: Voici les nouvelles mesures qui entreront en vigueur aujourd'hui à 17 h

Le premier ministre François Legault a annoncé une série de nouvelles mesures sanitaires jeudi, lors d’un point de presse à Montréal. Il était accompagné du Dr Horacio Arruda (à gauche) et du ministre Christian Dubé (à droite).
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Le premier ministre François Legault a annoncé une série de nouvelles mesures sanitaires jeudi, lors d’un point de presse à Montréal. Il était accompagné du Dr Horacio Arruda (à gauche) et du ministre Christian Dubé (à droite).

« Les experts [...] soit à l’INESSS, soit à l’INSPQ, sont tous d’accord pour dire que dans les prochaines semaines, il y a un risque que le nombre d’hospitalisations dépasse notre capacité. Ce qui nous amènerait, éventuellement, à ne plus être capables de soigner tout le monde au Québec », a déclaré le premier ministre lors d’un point de presse pour annoncer les nouvelles mesures.    

Le Québec va de record en record dans cette quatrième vague de la COVID-19. Après avoir enregistré 14 188 cas jeudi, un nouveau sommet de 16 000 infections devrait être atteint vendredi. Et environ 260 nouvelles hospitalisations s’ajouteront au bilan, contre 229 jeudi (excluant les sorties).

« La situation évolue rapidement, et, comme décideur, on a la responsabilité d’agir », s’est justifié François Legault avant d’annoncer le retour d’une série de mesures draconiennes (voir plus bas) qui ont forcé les Québécois à se confiner à la même époque l’an dernier.

Seuls sous le gui

Sur les coups de minuit, vendredi soir, la nouvelle année sera donc célébrée chacun chez soi, en bulle familiale et sous l’ordre d’un couvre-feu qui entrera en vigueur de 22 h à 5 h. 

« Évidemment, c’est un geste qui est extrême parce que la situation est extrême, affirme le premier ministre. Ce soir, je veux prendre un engagement devant tous les Québécois : le premier assouplissement qu’on va faire, quand la situation va redevenir sous contrôle dans les hôpitaux, ça va être de l’enlever, ce couvre-feu-là. » 

Pourtant, le bénéfice d’une telle mesure fait encore l’objet de débats chez les experts

Legault a « perdu le contrôle »

L’annonce de nouvelles restrictions, en plein temps des Fêtes, a fait dire à la cheffe de l’opposition officielle que le premier ministre ne contrôle plus la situation. « Ce soir, les mesures annoncées par François Legault sont un constat d’échec de sa gestion de la pandémie et la preuve qu’il a perdu le contrôle, a déclaré Dominique Anglade. Vivre avec le virus, c’est aussi apprendre à gérer la pandémie. »

François Legault n’a pas caché que la situation est difficile dans le réseau de la santé. « En seulement une semaine, le nombre de cas de COVID dans les hôpitaux a doublé, mais, en même temps, le nombre d’employés absents a plus que doublé, a-t-il fait valoir. On est passés depuis une semaine de 5600 employés absents à 12 500 employés absents. » 

Ce système de santé fragilisé explique, selon lui, la nécessité de recourir à nouveau au couvre-feu, alors que le Québec est la seule juridiction en Amérique du Nord à imposer cette mesure sévère. 

Pénurie de personnel

« Aux États-Unis, entre autres, avec le réseau privé d’hôpitaux, il y a beaucoup plus de lits et beaucoup plus de capacité », explique le premier ministre. Ensuite, le Québec souffre d’un déficit chronique de personnel dans le réseau de la santé depuis plusieurs années, ajoute-t-il. 

Malgré tout, François Legault a bon espoir que la population appuiera la nouvelle série de restrictions. 

« Hier, il y avait 939 patients COVID dans nos hôpitaux. Je pense que les Québécois comprennent qu’on s’approche de notre capacité maximale », dit-il.      

Bilan de la COVID-19 au Québec         

  • 14 188 nouveaux cas     
  • 9 nouveaux décès      
  • 939 personnes hospitalisées (135 de plus que la veille), dont 138 aux soins intensifs (+16)     
  • 47 % des nouveaux patients ne sont pas vaccinés ou pleinement vaccinés     
  • 64 % de la capacité hospitalière atteinte pour les lits réguliers et 43 % pour les soins intensifs         

Source : ministère de la Santé

Ce qu'ils ont dit     

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

« Partout où on va être capable, en pratique, de mettre le passeport vaccinal, on va le mettre. » 

– Le premier ministre François Legault sur de nouvelles restrictions pour les non-vaccinés


Photo Agence QMI, Mario Beauregard

« Les gens n’auraient pas du tout aimé qu’on maintienne des mesures alors que les cas n’étaient pas élevés. » 

– Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, sur les assouplissements des derniers mois


Photo Agence QMI, Mario Beauregard

« Par exemple, en Estrie ou à Laval, en ce moment c’est beaucoup plus critique. Ce n’est pas pareil partout, mais il y a des endroits où c’est plus critique. » 

– Le ministre de la Santé, Christian Dubé, au sujet d’un nouveau délestage dans les hôpitaux

À voir aussi    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres