/misc
Navigation

L’affaire Maxwell-Epstein, dossier clos. Vraiment?

Photo déposée en preuve au procès de Ghislaine Maxwell.
Photo US Department of Justice Photo déposée en preuve au procès de Ghislaine Maxwell.

Coup d'oeil sur cet article

Le procès pour trafic sexuel de Ghislaine Maxwell s'est terminé mercredi avec sa condamnation pour cinq des six chefs d'accusation. On lui reprochait d’avoir recruté des mineures pour son amant de longue date le milliardaire Jeffrey Epstein. À 60 ans, elle pourrait passer le reste de sa vie en prison. Maxwell va faire appel de sa condamnation.

On s’attendait à ce que le procès soit l’occasion de nouvelles révélations sur les actes sordides d'Epstein et de ses amis comme Donald Trump, Bill Clinton et le prince Andrew. L'une des victimes accuse le prince Andrew de l'avoir violée à plusieurs reprises alors qu'elle était mineure. Il a nié l'accusation.

Il n'a été que peu fait mention des amis riches et puissants d'Epstein, dans le procès, sauf pour noter leur présence à bord de son jet privé surnommé le «Lolita Express». Maxwell et Epstein évoluaient dans les cercles les plus élitistes du monde.

À mon avis, le dossier Maxwell-Epstein n’est pas clos. Ce procès n'a pas répondu aux nombreuses énigmes qui entourent la vie et la mort de Jeffrey Epstein: les origines de sa fortune, les allégations de liens qu’il aurait entretenus avec le Mossad et d’autres services de renseignement. Et les circonstances de son décès en détention, en 2019. Le médecin légiste de New York a conclu à un suicide. Les avocats d'Epstein disent avoir des doutes.

Les caméras de surveillance à l'extérieur de sa cellule ont mal fonctionné lors de sa mort. Les deux gardiens qui étaient censés le surveiller ont été renvoyés pour avoir faussement prétendu qu'ils l'avaient fait. L’avocate de Maxwell se plaint maintenant du fait que sa cliente est soumise à des fouilles et à une surveillance constantes de la part de ses gardiens. Manifestement, le Bureau of Prison ne veut pas que se reproduise ce qui est arrivé à Epstein.

En 2008, Epstein avait réussi à obtenir une peine extraordinairement légère lorsqu’il avait été accusé de crimes similaires et déclaré coupable, parce que le procureur de la poursuite, Alex Acosta, avait accepté d’en atténuer la gravité. Acosta sera par la suite choisi par Trump pour être son secrétaire au Travail. Il a démissionné lorsque de nouvelles accusations ont été portées contre Epstein, à New York, en 2019. 

Et il y a la question des «sex tapes» d’Epstein. Maria Farmer et Virginia Roberts Giuffre, deux des victimes d'Epstein, ont déclaré avoir vu une pièce remplie d’écrans de vidéosurveillance reliés à des caméras installées dans les chambres et les salles de bain de sa résidence de 65 millions de dollars à New York.

En 2016, Ghislaine Maxwell a confié à Ira Rosen, ex-producteur de l’émission 60 minutes de la CBS, qu’Epstein avait enregistré des sex tapes des anciens présidents Donald Trump et Bill Clinton. Rosen rapporte ses propos dans son livre Ticking Clock: Behind the Scenes at 60 Minutes.

Bill Clinton a effectué au moins 26 vols à bord du jet privé d'Epstein et des photos publiées par DailyMail.com le montrent en train de se faire masser par une jeune victime d'Epstein.

Trump et Epstein ont fait la fête ensemble en Floride pendant des années. Trump a dit un jour que le pédophile aimait les femmes «côté plus jeune».

Epstein aurait enregistré à leur insu ses amis célèbres en train d'avoir des relations sexuelles avec des mineures, afin de pouvoir éventuellement les faire chanter.

Ghislaine Maxwell est une femme rusée et déterminée qui en a vu d’autres. Son père, Robert Maxwell, le magnat de la presse britannique discrédité qui aurait été un agent des services secrets israéliens, est décédé dans des circonstances mystérieuses sur son yacht, aux îles Canaries, en 1991. 

Elle a dû prendre ses précautions durant toutes ces années à commettre des délits sexuels avec Epstein. Si elle a effectivement une cache de sex tapes, ça pourrait lui servir pour négocier une sentence allégée.

Mais il se pourrait aussi que les autorités aient découvert les archives secrètes d’Epstein lorsqu’elles ont perquisitionné ses résidences: ses dossiers financiers ainsi que des milliers d'heures d'images enregistrées par les caméras cachées dans ses propriétés. Si oui, s’en serviront-elles pour porter des accusations contre d’autres complices d’Epstein? Des hommes riches et puissants à travers le monde craignent sans doute de voir un jour leurs crimes sexuels exposés dans une cour de justice.

Christopher Wray, le directeur du FBI, a juré que ceux qui ont commis des crimes avec Epstein et Maxwell n'échapperaient pas à la justice sous sa gouverne. On verra bien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.