/misc
Navigation

Mes trois étoiles de 2021

Le maire de Québec, Bruno Marchand
Photo d'archives Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Bruno Marchand

Coup d'oeil sur cet article

L’année 2021 tire à sa fin. Avant d’entamer 2022, je vous présente mes trois étoiles de la dernière année.

Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor 

Le maire de Québec, Bruno Marchand
Photo d'archives Stevens Leblanc

Les derniers mois auront été très occupés pour la présidente du Conseil du trésor. Mme LeBel, que nous avons connue lors de la commission Charbonneau, a démontré son talent de négociatrice hors pair. À chaque occasion, elle a réussi à négocier avec doigté, comme elle l’a fait dans les négociations avec les éducatrices en service de garde.

Chaque fois que François Legault parle de Mme LeBel, on sait que le premier ministre a un grand respect pour sa collègue. Il sait qu’il peut compter sur une ministre forte qui ne se met pas les pieds dans les plats. Une qualité très recherchée par un chef de parti.

Un jour, François Legault quittera la politique et le nom de Sonia LeBel sera sur la liste des candidats à la chefferie. Si elle continue comme ça (et si elle le désire, bien entendu), elle serait une candidate de choix pour mener les troupes caquistes.

Bruno Marchand, maire de Québec 

Le maire de Québec, Bruno Marchand
Photo d'archives Stevens Leblanc

Bruno Marchand ne se doutait probablement pas, au début de 2021, qu’il allait terminer l’année comme maire de Québec. M. Marchand partait de loin, mais il n’a pas lâché le morceau. Il savait que les gens de Québec miseraient peut-être sur un nouveau joueur, comme ils l’avaient fait en 2007 avec Régis Labeaume.

M. Marchand a connu une bonne campagne en marquant des points chaque jour. Il a poursuivi sur cette lancée depuis son élection. On sent, même à distance, que le ton a changé à Québec. M. Marchand a compris qu’il devait être le leader de la région en renouant avec la Rive-Sud.

De plus, on sent que le ton est meilleur avec le gouvernement du Québec. M. Marchand n’est pas d’accord sur toutes les idées de la CAQ, mais il va les écouter et travailler dans le bon sens. On pensait que celui ou celle qui allait suivre le maire Labeaume ne serait que de passage, mais ce ne sera pas le cas avec Bruno Marchand. Il est parti pour quelques belles années.

La coroner Géhane Kamel 

Le maire de Québec, Bruno Marchand
Photo d'archives Stevens Leblanc

Ce n’est pas une élue, mais elle a été au cœur des grands dossiers de 2021. Après avoir déposé son rapport sur le décès de Joyce Echaquan, la coroner Géhane Kamel travaille maintenant sur les décès survenus en CHSLD au début de la pandémie.

Il faut reconnaître la ténacité de Mme Kamel. Elle n’a pas lâché le morceau. On sent vraiment qu’elle veut aller au fond des choses, elle n’a pas l’intention de tourner les coins ronds. Elle sait l’importance de son enquête pour les milliers de familles qui ont perdu un être cher au printemps 2020.

Son rapport aura un impact important pour la suite des choses. Premièrement, il permettra de comprendre comment on a pu l’échapper ainsi lors de la première vague. Deuxièmement, ce rapport mettra peut-être davantage de pression sur le gouvernement pour qu’il déclenche une commission d’enquête, comme le demandent les partis d’opposition à l’Assemblée nationale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.