/entertainment/tv
Navigation

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus
PHOTO COURTOISIE ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

Coup d'oeil sur cet article

Parsemée d’intéressantes apparitions surprises, la rétrospective télévisuelle de l’année 2021 a été réussie, tout en conservant sa formule gagnante et sans tomber dans le mauvais goût. 

Pierre-Yves Roy-Desmarais, qui avait assuré l’ouverture du Bye Bye 2020 il y a un an, jour pour jour, a une fois de plus ouvert l’émission la plus attendue du temps des Fêtes.

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus
PHOTO COURTOISIE ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

Ressuscitant des ténèbres, le coronavirus est bel et bien vivant. Et comme en 2020, l’édition du Bye Bye de cette année, présenté vendredi soir sur ICI Télé, en était teintée.

Dany Turcotte, Rock et Belles Oreilles, Sarahmée, Matthieu Pepper, Claude Legault, Patrick Huard, Sébastien Delorme et Arnaud Soly, entre autres, se sont ajoutés au noyau formé des comédiens principaux, les mêmes que l’an passé: Guylaine Tremblay, Sarah-Jeanne Labrosse, Mehdi Bousaidan et François Bellefeuille.

Anne Casabonne, Julie Payette, Éric Lapointe, Michael Rousseau, Justin Trudeau et Guillaume Lemay-Thivierge ont été écorchés lors de la messe du 31 décembre.

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus
PHOTO COURTOISIE ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

L’empreinte de la COVID-19

Coup de chapeau au sketch tourné à la sauce Les beaux malaises, rebaptisé pour l’occasion Bye Bye les malaises, qui a su soulever les incongruités des mesures sanitaires comme le couvre-feu, les amendes pour les contrevenants et les discours antivaccins.

Sarah-Jeanne Labrosse en Véronique Cloutier — pour le sketch Véro a chaud, habile clin d’œil au docuréalité Loto-Méno — et Yannick De Martino en David Goudreault — dans une scène sur la pénurie de main-d’œuvre — ont été particulièrement remarquables.

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus
PHOTO COURTOISIE ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

Guylaine Tremblay, qui a notamment personnifié l’animateur de Chanteurs masqués, était quant à elle impressionnante en Dominique Ducharme.

Claude Legault, qui ne devait pas revenir cette année en raison d’une pause professionnelle, est réapparu en Denis Coderre qui frappe le mur de l’hôtel de ville de Montréal, comme dans les publicités gouvernementales pour la vaccination, et en François Legault, victime d’une invasion de wokes, attaqué à grands coups de racisme systémique, d’appropriation culturelle et de crise du logement.

Bye Bye 2021: une revue sympathique, teintée de virus
PHOTO COURTOISIE ICI RADIO-CANADA TÉLÉ

L’an passé, le Bye Bye 2020 est devenu l’émission la plus écoutée au Québec de tous les temps. Avec le nouveau confinement et le couvre-feu qui débutait en cette dernière soirée de festivités, le Bye Bye 2021, écrit et réalisé par l’équipe de Simon-Olivier Fecteau et Guillaume Lespérance, pourrait bien se classer dans les hauts rangs cette année encore.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.