/news/coronavirus
Navigation

Les ambulanciers débordés en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

La pression sur le personnel du réseau de la santé ne se fait pas seulement ressentir dans les centres hospitaliers, mais aussi chez les ambulanciers de l’Estrie, qui se disent débordés.

• À lire aussi: COVID-19: restez au Québec, implorent des vacanciers pris à Cuba

En plus d’avoir à répondre à un plus grand nombre d’appels reliés à la COVID-19, les ambulanciers doivent fréquemment effectuer des transferts de patients infectés et qui nécessitent des soins aigus vers Sherbrooke.

Un patient a d’ailleurs dû être détourné vers le centre hospitalier de Trois-Rivières il y a une semaine en raison de l’engorgement trop important à l’hôpital Fleurimont.

Le territoire demeure à découvert plus longtemps qu’à l’habitude, la rupture de service entraînant un temps de réponse souvent beaucoup trop long.

L’impact du variant Omicron sur la clientèle non vaccinée a eu des conséquences directes et indéniables sur la charge de travail des ambulanciers, déjà confrontés à un manque d’effectifs, a déploré le président de la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec pour le secteur de Granby, Jean Papineau.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres