/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

5 bons portos pour commencer l’année

Coup d'oeil sur cet article

On peut pester comme on veut contre le sucre et l’alcool, le porto reste l’un des plus beaux vins de la planète.

C’est justement dans l’équilibre entre la puissance fruitée, l’acidité et l’alcool que réside la magie du porto. Quand on ajoute l’étonnante structure tannique, notamment pour les types « Vintage », on se retrouve en face d’un des plus grands vins de garde au monde. Avec les nouvelles obsessions sur le trop de sucre et les vins à faible taux d’alcool, le porto est loin des sommets de popularité qu’il a connus au Québec durant les années 1990. Qu’à cela ne tienne, la SAQ a su conserver une offre très intéressante. En ce début d’année, c’est l’occasion d’en stocker quelques bouteilles au cellier, histoire d’en profiter durant cette période froide. Rien de mieux que de siroter un petit verre après une journée d’hiver, assis près du feu !

Buvez moins. Buvez mieux. 

Taylor Fladgate, Late Bottled Vintage 2016, Porto 

Photo courtoisie

Portugal 20 %

100 g/L | ★★★ | $$

Code SAQ : 46946

C’est le porto le plus connu au Québec. Un des plus anciens aussi en SAQ, à preuve son code qui ne comporte que cinq chiffres. La maison Taylor produit parmi les plus grands portos. La règle pour les « Late Bottled Vintage » ou « LBV » exige une mise en bouteille tardive, soit après 4 à 6 ans de vieillissement en foudre. Le 2016 qui arrive sur les tablettes de la SAQ est aussi bon, voire meilleur que le 2015. Gourmand et facile d’approche, il offre un nez aguicheur, une texture veloutée et une finale tout en fraîcheur. 

Smith Woodhouse, Late Bottled Vintage 2009, Porto 

37,25 $
Photo courtoisie
37,25 $

Portugal 20 %

100 g/L | ★★★★ | $$$1/2

Code SAQ : 743781

Le « LBV » était à l’origine un porto « Vintage » moins réussi qu’on mettait en bouteille quelques années plus tard. Ce vieillissement prolongé permet d’apporter un caractère plus lisse et plus facile d’approche que les grands « Vintage » qui ont besoin de vieillir plusieurs années en bouteille. Détenue et dirigée par la famille Symington depuis 1970, la maison Smith Woodhouse est une figure incontournable du Douro. Vinifié et embouteillé de manière traditionnelle (donc sans filtration), ce 2009 m’a semblé meilleur que le 2008 proposé l’an dernier. Un « LBV » sérieux, à boire ou à conserver une quinzaine d’années encore. 

Sandeman, Vau Vintage 2011, Porto 

26,20 $
Photo courtoisie
26,20 $

Portugal 20 %

110 g/L | ★★★1/2 | $$1/2

Code SAQ : 11573162

Ne représentant que 3 % de la production, les « Vintage » sont souvent considérés comme les rois des portos. Mis en bouteille après deux ans, ils poursuivent leur vieillissement deux ans en bouteille avant d’être mis en marché. On peut les boire en jeunesse... mais il est préférable d’attendre au moins 10 ans pour commencer à les apprécier pleinement. Issu d’un très grand millésime et proposé par la vénérable maison Sandeman, ce porto Vau Vintage étonne. Un nez encore jeune et montrant une bonne intensité. Une bouche joliment structurée et présentant une matière de qualité. Pas le plus profond, certes, mais un « Vintage » de ce niveau proposé à un tel prix, c’est une bonne affaire ! 

Graham’s, Tawny 10 ans, Porto 

30,50 $
Photo courtoisie
30,50 $

Portugal 20 %

120 g/L | ★★★1/2 | $$$

Code SAQ : 12484436

Il existe deux grandes familles de porto : celle des « Rubys » qui sont protégés de l’oxydation (les « Vintage » et « LBV » en font partie) et celle des « Tawny » qui subissent un long élevage en foudre. Au contact de l’air, ces derniers se transforment tant au niveau de la couleur, des arômes que de la structure en bouche. La maison Graham’s a l’habitude de proposer des portos au style riche et opulent. C’est clairement le cas ici avec un 10 ans qui se distingue par son intensité aromatique qui évoque le caramel, le cacao, les fruits secs et les épices douces. En bouche, il offre une matière onctueuse s’articulant autour d’une structure veloutée tout en offrant une finale soutenue. Un régal ! 

Feist, Colheita 2011, Porto 

39 $
Photo courtoisie
39 $

Portugal 20 %

100 g/L | ★★★★ | $$$$

Code SAQ : 734632

Les « Colheita » font partie de la famille des « Tawny », à la différence qu’ils n’affichent pas d’indication d’âge (10, 20, 30 ou 40 ans), mais une date de vendange comme les « Vintage » ou les « LBV ». On peut calculer leur âge en faisant la différence entre le millésime affiché sur la bouteille et la date de mise en bouteille, obligatoire et souvent indiquée en contre-étiquette. On peut donc savoir avec précision combien de temps le vin a séjourné en barrique, mais aussi apprécier les caractéristiques propres du millésime. Ce 2011 embouteillé en 2021 (donc, 10 ans) se démarque par ses notes de fruit encore juvénile, une trame de noisette, sa texture fine et caressante, de même que sa longueur.