/news/currentevents
Navigation

Dernier hommage au pompier décédé dans un incendie à Boischatel

Cérémonie à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré

FD-INCENDIE MORTEL RUE DU SILEX BOISCHATEL
Photo Agence QMI, Marc Vallières et courtoisie Le pompier volontaire Martin Tremblay (mortaise) a perdu la vie dans un incendie qui a ravagé cette résidence de Boischatel, dans la nuit du 18 au 19 décembre dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Encore sous le choc après la mort en devoir de leur collègue, à quelques jours de Noël, des pompiers de Boischatel se préparent à lui rendre un dernier hommage dans une cérémonie toute en sobriété, vendredi, à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré.

• À lire aussi: Un dernier hommage au pompier Martin Tremblay

• À lire aussi: Boischatel: le feu prend la vie d’un pompier

Les funérailles officielles du pompier volontaire Martin Tremblay, blessé mortellement alors qu’il combattait l’incendie d’une résidence dans la nuit du 18 au 19 décembre, se dérouleront devant un nombre restreint de personnes en raison des mesures sanitaires. 

Seuls la famille, les proches ainsi que quelques collègues pourront assister aux obsèques célébrées par l’aumônier des pompiers de la Ville de Québec, l’abbé René Roy.

« Travailleur très apprécié »

Le directeur du Service de sécurité incendie de Boischatel–L’Ange-Gardien, Normand Huot, aurait souhaité une cérémonie « avec les gros cortèges » pour honorer la mémoire de Martin Tremblay. L’obligation de réduire au strict minimum les célébrations ne l’empêchera toutefois pas de rappeler à quel point c’« était un bon gars » et un « travailleur très apprécié », lorsqu’il prendra la parole dans la basilique cet après-midi.

« Je ne pensais pas vivre ça, moi, honnêtement, après 42 ans de carrière au Service incendie. On va aux feux, on va aux accidents, on va aux sauvetages nautiques et on ne pense pas toujours qu’il peut nous arriver un accident. Et quand ça arrive, ça nous frappe en plein front », rappelle le directeur, lors d’un entretien avec Le Journal au beau milieu des derniers préparatifs de la cérémonie. 

Garder le moral

N’ayant jamais vécu le décès d’un compagnon depuis le début de sa longue carrière, Normand Huot a cherché les bons mots à utiliser devant ses troupes dans les jours qui ont suivi la tragédie. « On continue à faire notre travail. Martin était venu pour nous aider ce soir-là. Et nous, on ne baisse pas les bras. [...] On se retrousse les manches. Je crois que c’est ce que Martin aurait voulu qu’on fasse et c’est ce qu’il a fait ce soir-là. »

Le moral reste « bon » à la caserne malgré la tragédie, affirme M. Huot. « Quelques pompiers ont été très affectés et l’ont pris dur. Mais à l’heure actuelle, tout ce que les gars veulent, c’est rendre un dernier hommage à Martin. »

Martin Tremblay, 43 ans, était marié et père de trois jeunes enfants. Il était pompier volontaire à Boischatel, mais aussi un employé de la Ville de Québec. 


La messe débutera à 13 h. Il sera possible de visionner l’office religieux qui sera retransmis en direct sur le site internet de la basilique : sanctuairesainteanne.org

À VOIR AUSSI...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.